OTAN: Donald Trump remet une facture de 350 milliards d'euros à Angela Merkel

Provocation et règlement de compte

OTAN: Donald Trump remet une facture de 350 milliards d'euros à Angela Merkel

Publié le :

Lundi 27 Mars 2017 - 15:11

Mise à jour :

Lundi 27 Mars 2017 - 15:25
Au moment de rencontrer Angela Merkel à la Maison Blanche il y a 17 jours, Donald Trump aurait remis à la chancelière allemande une facture de 350 milliard d'euros correspondant au manque d'investissement de l'Allemagne dans le budget de l'OTAN.
© SAUL LOEB / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il ne lui a pas tendu la main, mais une facture. Lors de leur rencontre le 17 mars dernier à la Maison Blanche, Donald Trump aurait remis à Angela Merkel une facture d'un montant de 350 milliards d'euros, rapporte le Sunday Times citant une source au sein du gouvernement allemand.

Un montant qui représenterait les sommes payées par les Etats-Unis pour pallier au manque d'investissement de l'Allemagne dans le budget de l'OTAN. L'organisation militaire impose à ses membres une contribution financière égale à 2% de leur PIB, or d'après Slate, l'Allemagne ne consacrerait que 1,2 % de son PIB dans la défense intergouvernementale imposée par l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord.

Un calcule du "manque à gagner" depuis 2002, avec des intérêts compris, a été effectué par le président des Etats-Unis et l'administration américaine et les aurait conduit à faire cette demande de remboursement à la chancelière allemande. Le chef de l'exécutif américain estime que son pays a investi plus que sa part dans le budget de l'OTAN.

Si Donald Trump est remonté jusqu'en 2002, c'est en référence à l'engagement de Gerhard Schröder, le prédécesseur d'Angela Merkel, qui avait promis que l'Allemagne effectuerait plus de dépenses militaires. Il n'en reste pas moins que Berlin aurait jugé ce geste fait davant les photogaphes "inadmissible".

"L'Allemagne doit de grosses sommes d'argent à l'OTAN et aux États-Unis, qui doivent être payés pour la défense puissante et coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne", a tweeté en décembre dernier Donald Trump. Selon les sources citées par le Sunday Times, il aurait d'ailleurs entrepris le même calcul pour faire la chasse aux autres pays membres dont le financement n'atteindrait pas les 2% de leur PIB.

L'organisation militaire impose à ses membres une contribution financière égale à 2% de leur PIB.


Commentaires

-