Pacifisme: une bagarre éclate au Parlement japonais (VIDEO)

Pacifisme: une bagarre éclate au Parlement japonais (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 17 Septembre 2015 - 16:59

Mise à jour :

Jeudi 17 Septembre 2015 - 18:03
Des parlementaires japonais ont perdu leur sang-froid lors d'un débat sur un sujet sensible dans le pays du Soleil levant: les lois sur la défense. Ils en sont venus aux mains sous l'œil des cameras.
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :
-A +A

Il est des choses avec lesquelles on ne rigole pas au Japon, et le président d'une commission parlementaire sur le budget l'a appris à ses dépens ce jeudi 17. Il s'agissait de voter une entorse à la Constitution japonaise qui interdit depuis la fin de la guerre (1945) d'envoyer des soldats intervenir militairement à l'étranger. Une loi qui limite l'action de l'armée japonaise à l'autodéfense mais à laquelle de nombreux Japonais sont viscéralement attachés.

Après 16 heures de négociations houleuses entre la majorité et l'opposition, le président de la commission s'est fait encercler par les parlementaire de l'opposition, hostiles à réformer ce principe de pacifisme. Les parlementaires de la majorité ont accouru à la rescousse du président de la commission, augmentant ainsi un peu plus l'animosité dans la salle.

Après cette altercation, un leader de l'opposition a fait un discours déclarant que la population était majoritairement contre cette réinterprétation de la Constitution et a déploré que, sous prétexte d'avoir une majorité parlementaire, le parti du Premier ministre Shinzo Abe n'écoute pas la population. En effet plus de 10.000 personnes étaient rassemblées devant le Parlement japonais pour manifester contre ce projet de loi.

Shinzo Abe estime que ce projet de loi est nécessaire face aux menaces grandissantes que représentent la Chine et la Corée du Nord et dans un contexte géopolitique mondial tendu.

(Voir la vidéo ci-dessous des parlementaires japonais qui se battent):

 

Les parlementaires japonais de l'opposition et ceux de la majorité se sont échauffés lors d'un débat.


Commentaires

-