Le Parlement britannique enregistre 160 connexions à des sites pornos chaque jour

Le Parlement britannique enregistre 160 connexions à des sites pornos chaque jour

Publié le :

Lundi 08 Janvier 2018 - 10:48

Mise à jour :

Lundi 08 Janvier 2018 - 10:55
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La consultation de sites pornos par les élus britanniques peut faire sourire, elle est pourtant perçue comme particulièrement choquante dans le pays. Et des journalistes britanniques viennent de dévoiler le chiffre des tentatives de visionnage d'images coquines dans l'enceinte du parlement, une donnée assez "embarassante".

Le chiffre est plutôt embarrassant pour les parlementaires britanniques: selon une information de l'agence Press Association (gérée par des journaux locaux anglais), le réseau informatique du Parlement du Royaume-Uni enregistre pas moins de 160 connexions Internet par jour… vers des sites pornographiques.

Concrètement, entre juin et octobre 2017, ce ne sont pas moins de 24.473 tentatives d'accès qui ont été recensées. Il ne s'agit bien que de tentatives puisque les contenus classés X sont bloqués par le réseau interne du parlement. Mais la tentative de connexion, elle, reste stockée et c'est ce chiffre précisément qui a été découvert par les journalistes britanniques.

Il n'y a environ 8.500 ordinateurs connectés au réseau. Ceux-ci sont utilisés soit par des parlementaires, soit par leurs collaborateurs, soit par le personnel administratif du parlement britannique. Le détail de qui s'est connecté à quoi n'a pas été communiqué avec exactitude.

Lire aussi: Pornhub fait la chasse aux vidéos non pornographiques qui se multiplient sur son site

L'affaire peut faire sourire, mais la consommation de pornographie par les élus est prise très au sérieux outre-Manche. En décembre, le Vice-premier ministre Damian Green avait été poussé à la démission après avoir menti sur la découverte d'images pornographiques sur son ordinateur. Il a d'ailleurs nié les avoir téléchargées lui-même et nié les avoir consultées.

Bien que le porno ne soit pas interdit au Royaume-Uni, les autorités britanniques ont décidé de pousser les producteurs de films X à ne plus montrer certaines pratiques à l'écran faisant du pays l'un des plus restrictifs en matière de pornographie d'Europe.

Pas moins de 160 connexions sont enregistrées chaque jour sur les terminaux branchés sur le réseau du Parlement britannique.

Commentaires

-