Philippines: attentat terroriste contre un hôtel de la banlieue de Manille, Daech revendique

Philippines: attentat terroriste contre un hôtel de la banlieue de Manille, Daech revendique

Publié le :

Jeudi 01 Juin 2017 - 20:51

Mise à jour :

Jeudi 01 Juin 2017 - 20:55
Dossier image daech etat islamique djihadistes illustration
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un attentat terroriste a frappé ce jeudi un hôtel de la ville de Manille aux Philippines. L'attaque, renvendiqué dans la foulée par l'organisation Etat islamique, pourrait avoir fait de nombreuses victimes.

Situation confuse à Manille. Plusieurs explosions ainsi que des tirs ont été signalés dans le complexe Resorts World Manilla, un casino de la banlieue de la capitale des Philippines ce 1er juin, selon CNN Philippines. Plusieurs personnes auraient été blessées et d’importantes forces de police ont été déployées sur place où la nuit est tombée depuis plusieurs heures.

Il s'agirait d'un attentat terroriste qui a rapidement été revendiqué par la branche philippine de l'organisation Etat islamique de la province de Lanao (sud du pays). L'hôtel visé se trouve dans un quartier très touristique de la capitale des Philippines. Selon des images diffusées sur les réseaux sociaux, plusieurs incendies seraient en cours dans le complexe.

Selon CNN, un homme armé dont on ne sait pas si il a agit seul s'est retranché au second étage du bâtiement et aurait tiré sur les clients.

"Resorts World Manila est actuellement bloqué, après des tirs d'hommes non identifiés. La société travaille en étroite collaboration avec la Police nationale des Philippines pour veiller à ce que tous les invités et les employés soient en sécurité. Nous demandons vos prières en ces temps difficiles", a écrit la direction de l'hôtel sur Twitter.  

Marawi, ville à majorité musulmane dans un archipel essentiellement catholique, est le théâtre depuis plus d'une semaine d'âpres combats entre les activistes islamistes se réclamant du groupe Etat islamique et les forces de sécurité qui tentent de les déloger de plusieurs quartiers où ils sont retranchés.

Les affrontements avaient éclaté après un raid des forces de sécurité contre une cache supposée d'Isnilon Hapilon, considéré comme l'un des leaders des islamistes d'Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements crapuleux d'occidentaux. En août 2014, certains chefs et membres du groupe terroriste ont fait allégeance à l'État islamique, avec à leur tête Isnilon Hapilon.

Le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale dans toute la région de Mindanao où se situe les combats. Par cette action terroriste sur un hôtel l'EI pourrait porter un coup rude au tourisme aux Philippines, important secteur économique du pays. 

L'attentat terroriste a rapidement été revendiqué par la branche philippine de l'organisation Etat islamique.


Commentaires

-