Postes clé de l'UE: qui sont les grands gagnants?

Postes clé de l'UE: qui sont les grands gagnants?

Publié le :

Mercredi 03 Juillet 2019 - 12:11

Mise à jour :

Mercredi 03 Juillet 2019 - 12:16
© Christof STACHE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les titulaires des quatre postes clé de l'UE ont été désignés mardi après de longues négociations. La liste finale a de quoi plaire au couple franco-allemand, et plus particulièrement à Emmanuel Macron.

Après de longues négociations, le sommet de l'UE a réussi à désigner les titulaires des quatres postes clé de l'UE. La liste des lauréats, paritaire entre hommes et femmes pour la première fois, a des airs de victoire pour le couple franco-allemand, et en particulier pour Emmanuel Macron.

C'est en effet une proche d'Angela Merkel, Ursula von der Leyen, qui a obtenu la présidence de la Commission européenne. Membre de l'union chrétienne démocrate de "Mutti", elle est considérée comme une conservatrice modérée. Issue d'une famille aristocratique allemande et fille de ministre, elle a suivi cette voie en devenant ministre fédérale de la famille.

Un choix qui satisfait donc la chancelière mais aussi Emmanuel Macron, qui aurait lui-même proposé cette solution et a dit voir dans cet accord "le fruit d’une profonde entente franco-allemande".

Le président de la République peut également se réjouir de la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne. Là encore, ce choix satisfait autant Paris que Berlin, Angela Merkel appréciant la directrice générale du Fonds monétaire international. Celle-ci a annoncé quitter "provisoirement" son poste au FMI en attendant la confirmation de sa nomination.

Voir: La BCE renforce son soutien à une zone euro moins vaillante

C'est la première fois que deux des quatre postes clé de l'UE sont occupés simultanément par des femmes et la première fois depuis 2011 que l'un d'entre eux est confié à un Français.

Autre interlocuteur privilégié d'Emmanuel Macron, Charles Michel obtient le poste de président du Conseil, succédant ainsi à Donald Tusk. La ligne libérale du Premier ministre belge sortant n'est pas pour déplaire au président français. Charles Michel est également apprécié pour sa capacité à trouver des compromis.

Enfin, seul élément de gauche dans ce quatuor, le socialiste espagnol Josep Borrell sera en charge de la diplomatie européenne en tant que haut représentant de l’UE aux affaires étrangères. Catalan opposé à l'indépendance et ancien président du Parlement européen, il est plutôt connu pour son franc-parler et s'est notamment montré très critique envers Donald Trump.

Lire aussi:

Les Européennes lancent "l'acte 2" du quinquennat et la recomposition dans l'UE

L'ex-ministre allemande Ursula von der Leyen a obtenu la présidence de la Commission européenne.


Commentaires

-