Pour la première fois, la propagande de l'Etat islamique montre des femmes au combat

Syrie

Pour la première fois, la propagande de l'Etat islamique montre des femmes au combat

Publié le :

Vendredi 09 Février 2018 - 14:21

Mise à jour :

Vendredi 09 Février 2018 - 14:51
Des images montrant des femmes appartenant à l'Etat islamique au combat ont été diffusées par l’organisation terroriste. Si l'implication de ces combattantes n'a qu'un but de propagande, il s'agit tout de même d'un première.
©Capture d'écran
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

C'est une petite révolution pour le propagande de l'Etat islamique. Pour la première fois dans une vidéo diffusée par son agence, Al Hayat Media Center, la communication du groupe djihadiste a produit des images de femmes de l'organisation au combat.

La vidéo en question a été mise en ligne le 8 février dernier. Elle illustre des combats contre les Forces démocratiques syriennes (coalition arabo-kurde), dans la province de Deir Ezzor en Syrie, où le groupe djihadiste conserve un contrôle sur une mince bande de territoire située au nord de l'Euphrate.

On peut voir furtivement des femmes armées et en niqab dans un camion. Puis, on voit une combattante manœuvrer avec une escouade essentiellement masculine, et enfin l'une d'elle en train de tirer avec un fusil d'assaut de type AK. Il semble toutefois que ces séquences relèvent plus d'un caratère propagandiste qu'opérationnel à proprement parler.

Comme l'affirme une source bien informée à France-Soir, ces images montrent une évolution dans la propagande de l'EI. "Elles suivent celles de la bataille de Raqqa qui montraient des femmes incendier des broussailles pour masquer l'observation aérienne, et les femmes kamikazes utilisées notamment à la fin de la bataille de Mossoul", précise cet observateur avisé de la stratégie militaire de Daech.

La même vidéo met également en scène des combattants blessés ou infirmes en première ligne. Ce dernier cas n'est cependant pas nouveau, l'EI utilisant souvent des hommes gravement touchés comme mitrailleur pour couvrir l'avance des VBIED (véhicule kamikaze improvisé) lors d'opérations suicides voire directement aux commandes de ces derniers.

Lire aussi - Attentats terroristes: l'Etat islamique poursuit ses menaces

L'implication au combat de ce qui semble être le ban et l'arrière-ban des troupes de l'Etat islamique n'est en rien anecdotique. Elle témoigne surtout de la volonté des djihadistes de montrer que, malgré les lourds revers qu'ils ont subi, ils restent entièrement engagés dans une stratégie d'opposition armée et que "la mobilisation est générale" comme le confirme la source interrogée.

Sur son compte Twitter, le journaliste de France 24 Wassim Nasr rappelle par ailleurs qu'en septembre dernier l'EI avait rendu légitime le djihad armé pour les femmes et les enfants dans une vidéo. Cette dernière comprenait également des incitations à commettre des attentats en Occident, en Russie et en Chine.

La publication de cette vidéo de l'Etat islamique intervient alors qu'en France, on s'interroge sur le sort des femmes et des enfants de djihadistes français, récemment capturés par les forces kurdes en Syrie.

La propagande l'EI a dévoilé pour la première fois des images de femmes au combat.

Commentaires

-