Pour le fils de Netanyahu, la Palestine n'existe pas car il n'y pas de "P" en arabe

Pour le fils de Netanyahu, la Palestine n'existe pas car il n'y pas de "P" en arabe

Publié le :

Mercredi 24 Avril 2019 - 14:52

Mise à jour :

Lundi 29 Avril 2019 - 09:30
© THOMAS COEX / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le 20 avril dernier, Yaïr Netanyahu, le fils du Premier ministre israélien, s'est fendu d'un tweet étrange expliquant que la Palestine ne peut exister, faute d'un "P" en langue arabe. Un commentaire qui a déclenché de nombreuses réactions moqueuses ou outrées contre cette "fausse information".

Alors que son père vient tout juste d’être réélu Premier ministre d’Israël, dans un contexte difficile, pas sûr que la prise de position du fils soit particulièrement bienvenue. Comme le remarquent plusieurs médias anglo-saxons (voir ici), Yaïr Netanyahu, le fils de Benjamin Netanyahu s’est fendu d’un tweet étrange où il expliquait que la Palestine "n’existe pas". Pour lui, la logique est imparable: en arabe, la lettre "p" n’existe pas.

Les réponses, pour la plupart moqueuses, n’ont pas tardé à pleuvoir et le tweet du jeune homme de 27 ans a rapidement été effacé.

Lire aussi: Netanyahu chargé de former le prochain gouvernement israélien

Le fils de Benjamin Netanyahu n’en est pas à son premier dérapage embarrassant. En janvier 2018, un enregistrement avait été révélé montrant le jeune homme ivre devant un club de strip-tease se disputant à propos d’une dette avec le fils d’un riche homme d’affaires israélien, et reprochant à ce dernier: "Mec, tu me dois bien ça. Mon père a passé un super deal avec le tien, il s'est battu avec la Knesset (le parlement local, NDLR) pour ça. Mon père vous a décroché un contrat de 20 milliards de dollars et tu peux pas m'avancer 400 shekels (100 euros, NDLR)?". Le jeune homme s’était excusé, assurant avoir proféré une blague douteuse sous l’emprise de l’alcool.

En 2017, il s’était également emporté contre les organisations américaines de gauche étaient plus dangereuses pour Israël que les néo-nazis qui "appartiennent au passé".

Voir aussi:

Netanyahu s'active au prochain gouvernement, à l'ombre des affaires

La réélection de Netanyahu enterre-t-elle les espoirs d'un Etat palestinien ?

Le fils de Benjamin Netanyahu a dérapé sur Twitter.

Commentaires

-