Première vente pour l'avion de combat Rafale: l'Egypte va acheter 24 appareils

Première vente pour l'avion de combat Rafale: l'Egypte va acheter 24 appareils

Publié le 12/02/2015 à 21:08 - Mise à jour le 13/02/2015 à 09:05
©Caren Firouz/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): JmC

-A +A

La France l'attendait depuis 15 ans: l'avion de chasse Rafale va enfin être vendu à l'étranger. L'Egypte vient d'annoncer une commande de 24 appareils.

C'est l'un des meilleurs avions du monde mais, depuis 15 ans, la France n'arrivait pas à le vendre. C'est désormais chose faite: l'Egypte s'est engagée à acheter 24 avions de chasse Rafale, pour un montant de 5 milliards d'euros.

C'est le président François Hollande, dans un communiqué, qui l'a annoncé lui-même ce jeudi 12: "Les autorités égyptiennes viennent de me faire savoir ce jour leur intention d'acquérir 24 avions de combat Rafale et une frégate multi-missions ainsi que les équipements associés. Ces équipements permettront à l'Egypte d'accroître sa sécurité et de jouer tout son rôle au service de la stabilité régionale".

L'Elysée ajoute que "l'avion de combat Rafale remporte ainsi son premier contrat à l'export. L'Etat s'était pleinement engagé dans cette négociation et, par son implication, a permis les conclusions de ce contrat".

La signature officielle de l'accord entre les deux pays doit avoir lieu lundi 16 février au Caire. C'est le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui se rendra dans la capitale égyptienne pour cette signature.

Lancé en 1988 et entré en service dans l'armée française en 2001 pour remplacer les mythiques Mirage, le Rafale n'arrivait pas à se vendre à l'étranger et était devenu un sujet de plaisanterie dans les milieux de l'aviation.

L'avion de chasse construit par Dassault avait failli être vendu, ces dernières années, au Brésil, à l'Inde ou au Qatar. Mais à chaque fois le contrat avait échoué et c'est donc l'Egypte qui devient le premier acheteur étranger de l'appareil, après seulement trois mois de négociations entre Paris et Le Caire.

Les contrats avec le Qatar (36 appareils) et avec l'Inde (126) ne sont pas abandonnés pour autant, et Dassault Aviation et les autorités français ont bon espoir qu'ils pourraient désormais se débloquer, après la décision égyptienne.

 

Auteur(s): JmC


PARTAGER CET ARTICLE :


L'avion Rafale remporte enfin son premier contrat à l'exportation

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-