Prix Nobel de la paix: Angela Merkel parmi les favoris

Prix Nobel de la paix: Angela Merkel parmi les favoris

Publié le :

Samedi 03 Octobre 2015 - 15:58

Mise à jour :

Samedi 03 Octobre 2015 - 16:27
©Kai Pfaffenbach/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que le prix Nobel de la paix sera décerné le 9 octobre prochain à Oslo, le quotidien allemand "Bild" avance qu'il pourrait bien revenir à Angela Merkel en raison de "ses positions lors de la crise ukrainienne et en faveur des réfugiés". Une opinion partagée par Kristian Berg Harpviken, directeur de l'Institut de recherche sur la paix (Prio) d'Oslo et l'un des experts les plus écoutés sur le Nobel de la paix.

Après Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi, Angela Merkel sera-t-elle la prochaine à recevoir le prix Nobel de la paix? La chancelière allemande est en tout cas bien partie pour, si l'on en croit le quotidien allemand Bild, qui, une semaine avant l'attribution de cette prestigieuse récompense le 9 octobre à Oslo, met en avant "ses positions lors de la crise ukrainienne et en faveur des réfugiés".

Cette estimation est d'ailleurs partagée par Kristian Berg Harpviken, directeur de l'Institut de recherche sur la paix (Prio) d'Oslo et l'un des experts les plus écoutés sur le Nobel de la paix. "Angela Merkel aura le prix Nobel de la paix", a-t-il il en effet déclaré de but en blanc jeudi 1er alors d'une conférence de presse. Car "Angela Merkel est la personne qui a pris le leadership" sur le dossier des réfugiés en Europe. Elle est en effet la première a avoir proclamé haut et fort que l'Union européenne avait le devoir moral d'accueillir les centaines de milliers de réfugiés fuyant leur pays en guerre.

La chancelière allemande ne fait cependant pas partie des huits favoris proposés par le site Nobeliana.com, rédigé par des historiens norvégiens spécialistes du Nobel. Selon ce dernier, le prix Nobel de la paix a en effet toutes les chances de revenir au Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR), déjà lauréat en 1954 et en 1981, qui le partagera avec le prêtre catholique érythréen Mussie Zerai qui a aidé des réfugiés à traverser la Méditerranée. Dans la liste annuelle des favoris arrivent ensuite le journal russe Novaya Gazeta, car "la liberté d'expression est sous pression en Russie et aucun média n'a jamais gagné le prix", puis le chef de la diplomatie iranienne Javad Zarif et son homologue américain John Kerry pour l'accord sur le nucléaire iranien. Sont aussi évoqués le gynécologue congolais Denis Mukwege dont l'hôpital est un refuge pour des milliers de femmes violées ou encore la "Société de soutien à l'article 9", association pacifiste japonaise. Le pape François, grand favori des parieurs, est également dans la course.

Si jamais c'est en fin de compte bien Angela Merke qui l'emporte parmi les 276 personnes et organisations proposées cette annnée, elle sera la seconde femme chef d'Etat à obtenir le prix Nobel de la paix. En 2011, Ellen Jonhson Sirelaf, présidente du Liberia et première femme élue au suffrage universel à la tête d'un Etat africain, se l'était vu décerner.

 

Angela Merkel sera-t-elle la deuxième chef d'Etat à recevoir le prix Nobel de la paix?


Commentaires

-