Que contient "Fire and Fury" que Donald Trump ne voulait pas voir sortir?

Que contient "Fire and Fury" que Donald Trump ne voulait pas voir sortir?

Publié le :

Vendredi 05 Janvier 2018 - 17:06

Mise à jour :

Vendredi 05 Janvier 2018 - 17:21
"Fire and Fury: Inside the Trump White House" ("Feu et fureur: à l'intérieur de la Maison Blanche de Trump" en français) sortira mardi bien malgré la volonté de Donald Trump. L'éditorialiste américain Michael Wolff y a relaté des indiscrétions sur le 45ème président des Etats-Unis.
© SAUL LOEB / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mais que contient le livre qui a mis Donald Trump en rage cette semaine? Ecrit par un éditorialiste américain, Michael Wolff, l'ouvrage donne quelques détails embarrassants sur la Maison Blanche sous l'administration Trump. Le président a affirmé sur Twitter que jamais il n'avait donné d'interview à l'écrivain.

Pourtant ce dernier a affirmé avoir interrogé le riche homme d'affaires et ses proches environ 200 fois. Fire and Fury: Inside the Trump White House (Feu et fureur: à l'intérieur de la Maison Blanche de Trump en français) est sorti ce vendredi 5, bien malgré le désir de Donald Trump de le voir censuré.

En effet le 45ème président des Etats-Unis ne voudrait pas voir certaines indiscrétions s'ébruiter.

Par exemple, le livre affirme que le soir des résultats de l'élection, l'humeur n'était pas à la fête dans le clan Trump. A tel point que celui qui allait prêter serment au mois de janvier suivant avait la tête de "quelqu'un qui a vu un fantôme". De son côté Melania Trump, à qui il avait promis qu'il perdrait, était en larmes, "et pas des pleurs de joie".

A lire aussi: Michael Wolff, l'auteur qui déclenche "le feu et la fureur" de Trump

Car Donald Trump ne pensait pas du tout gagner selon l'écrivain. L'homme d'affaires voyait plutôt l'élection comme une  gigantesque campagne publicitaire pour sa marque ainsi que pour toute sa famille. "Une fois qu'il aurait perdu, Trump serait devenu à la fois extrêmement célèbre et l'éternel martyr de cette véreuse Hillary", a analysé Michael Wolff avant d'énumérer les bienfaits que sa défaite auraient pu avoir sur la vie de ses proches.

"Sa fille Ivanka et son gendre Jared seraient des célébrités internationales. Steve Bannon serait devenu de facto le dirigeant du Tea Party" et Melania Trump aurait pu poursuivre la vie qu'elle menait avant les élections.

Donald Trump était à ce point persuadé de ne jamais devenir président des Etats-Unis qu'il avait même refusé (dans un premier temps seulement) d'investir une part non négligeable de ses deniers personnels dans sa campagne. D'après l'auteur de Feu et fureur, le gendre du candidat avait alors déclaré "hors de question qu'on investisse 50 millions si on n'est pas sûrs qu'il gagne derrière".

Donald Trump qui n'était absolument préparé à la fonction suprême, selon l'auteur du livre mais pas seulement, a rencontré un autre problème de taille: il ne lit pas. Ses conseillers et le personnel de la Maison Blanche ont donc dû prendre l'habitude de lui produire des synthèses composées de puces et faites de points succincts.

Michael Wolff a aussi évoqué des anecdotes plus légères à propos de ce président si spécial. Pas exemple, il a (enfin) expliqué l'origine de la couleur de cheveux si reconnaissable de Donald Trump, qui a été moqué à de nombreuses reprises lors de la campagne (et après) à propos de sa coiffure.

A voir aussi: Vente dès vendredi d'un livre sur Trump, qui le qualifie de tissu "de mensonges"

C'est Ivanka Trump, sa fille qui se rêve d'ailleurs première présidente des Etats-Unis, qui aurait vendu la mèche. "Un dessus du crâne parfaitement lisse -un îlot maîtrisé grâce à une chirurgie esthétique pour réduire le cuir chevelu- entouré par un cercle de cheveux broussailleux qui par des côtés pour arriver sur le devant", très technique.

La couleurs quant à elle vient d'un produit "qui fonce à mesure qu'on le laisse agir". Donald Trump n'ayant pas la patience d'attendre très longtemps, la teinte reste très clair.

Enfin, Michael Wolff a écrit sur l'une des phobies du président: celle d'être empoisonné, et qui remonte à plusieurs années.

Pour éviter de mourir dans d'atroces souffrances à cause d'un aliment empoisonné, le président se tourne très régulièrement, plusieurs fois par semaine, vers… McDonald's. Friand de cheeseburgers, il choisit à chaque fois un restaurant différent dans Washington ainsi la nourriture "est préparée en toute sécurité", astucieux.

Après la parution d'extraits du livre, Donald Trump a nié en bloc les faits qui y étaient racontés via son compte Twitter.

Le livre "Feu et fureur", à propos de Donald Trump à la Maison Blanche, est sorti ce vendredi.


Commentaires

-