Qui est Lars Vilks, cible présumée de l'attaque de Copenhague?

Qui est Lars Vilks, cible présumée de l'attaque de Copenhague?

Publié le :

Dimanche 15 Février 2015 - 10:09

Mise à jour :

Dimanche 15 Février 2015 - 16:33
©TT News Agency/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le dessinateur suédois Marks Vilks avait fait l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat depuis la publication d'une caricature du prophète Mahomet en 2007.

La police pense qu'il pourrait bien être la cible de la première des deux fusillades perpétrées à Copenhague, samedi après-midi. Le dessinateur Lars Vilks ne doit pas être confondu avec le Danois Kurt Westergaard, auteur de la célèbre et controversée caricature représentant Mahomet avec un turban en forme de bombe, parmi les 12 caricatures publiées en septembre 2005 par le journal danois Jyllands Posten

Lars Vilks est, lui, de nationalité suédoise. Agé de 69 ans, il participait samedi après-midi à un débat sur l'art, le blasphème et la liberté d'expression dans un centre culturel danois à Copenhague, quand le bâtiment a été criblé de balles. La rencontre était directement inspirée de l'attaque contre Charlie Hebdo, il y a un mois, à Paris.

Lars Vilks s'était fait connaître deux ans après l'affaire des caricatures du Jyllands Posten. En août 2007, il avait publié dans un journal suédois un dessin représentant la tête du prophète Mahomet greffée sur un corps de "chien de ronds-points", une variante des nains de jardin, que les Suédois placent sur des ronds-points. Sa tête avait alors été mise à prix par Al-Qaïda, pour 100.000 dollars (150.000 dollars s'il était égorgé). Depuis, l'homme se trouve sous protection policière permanente, tous ses déplacements font l'objet d'un déploiement de forces conséquent.

Ce qui n'a pas empêché les heurts. En 2009, la police américaine a arrêté Coleen LaRose, surnommée "JihadJane", qui a avoué avoir préparé un attentat contre le caricaturiste. L'année suivante, l'artiste controversé a été agressé lors d'une conférence sur la liberté d'expression. Puis deux hommes ont tenté d'incendier sa maison à coups de cocktails Molotov.

Une succesion de troubles que l'homme prend avec philosophie. "J'essaie de garder mon sang-froid. Le bon côté des choses, c'est que les gens qui en ont après moi sont probablement mal équipés, ce sont des amateurs", avait-il déclaré en 2010.

 

Lars Vilks, caricaturiste suédois, peut-être visé par la fusillade de Copenhague samedi après-midi


Commentaires

-