Référendum en Catalogne: quand la Guardia civil brise les velléités d'indépendance de la région (vidéos)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Référendum en Catalogne: quand la Guardia civil brise les velléités d'indépendance de la région (vidéos)

Publié le 01/10/2017 à 15:53 - Mise à jour à 16:03
© LLUIS GENE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le référendum d'autodétermination en Catalogne se déroule ce dimanche dans un climat de plus en plus tendu. Des heurts ont opposé des manifestants qui voulaient voter et des policiers chargés d'interdire le scrutin.

Vives tension ce dimanche 1er octobre en Catalogne. Comme on pouvait s'y attendre, une grande partie de la police catalane, les désormais célèbres Mossos, ont refusé d'appliquer la directive d'interdiction du référendum d'indépendance de la région émise par Madrid. Charge à donc été confié à la police nationale, la Guardia civil, d'empêcher la tenue du scrutin.

Et la répression s'est abattu violement sur les indépendantistes. Les forces de l'ordre ont agi des moyens importants, forçant les portes des bureaux de vote pour s'emparer des urnes. Elles ont également chargé à plusieurs reprises des manifestants qui tentaient de leur interdire l'accès aux lieux de vote.

Les policiers anti-émeutes ont également, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone où des milliers de personnes étaient descendues dans la rue tôt le matin pour prendre part au scrutin. Les manifestants ont aussi tenté de protéger les bureaux de vote lorsque la police y a pénétré de force pour saisir des urnes et le matériel de vote.

Au moins 91 personnes ont été blessées dans la province, essentiellement des contusions, des vertige set des crises d'anxiété, selon les services d'urgence.

Madrid a fait saisir des urnes dans plusieurs bureaux de vote de Catalogne, bloquant les accès de certains d’entre eux, ce dimanche matin. Notamment à Barcelone et Gérone, fief du président de la Generalitat Carles Puigdemont. Celui-ci a cependant contourné la mesure en allant voter dans un autre bureau de vote proche de Gérone, selon le gouvernement catalan.

La réponse, violente, du pouvoir conservateur risque d'entacher encore plus l'image du Premier ministre Mariano Rajoy dans la région. Et de donner une légitimité à la volonté d'indépendance des Catalans. L'idée d'une sécession de la région et de la création d'un état catalan est un vieux serpent de mer de la politique espagnole et qui parfois refait surface comme un coelacanthe comorien remonté par des pêcheurs locaux ette dernière a progressé de façon exponentielle depuis la crise économique de 2008 et surtout après la décision de la Cour constitutionnelle en 2010 de raboter le statut d'autonomie de la Catalogne. 

Quoiqu'il en soit, l'Espagne traverse l'une de ses pires crises depuis le rétablissement de la démocratie après la mort du dictateur Francisco Franco en 1975.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La réponse, violente, du pouvoir conservateur risque d'entacher encore plus l'image du Premier ministre Mariano Rajoy dans la région.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-