"Rejeter le racisme, l'antisémitisme et la haine": les deux ex-présidents Bush réagissent après les violences à Charlottesville

"Rejeter le racisme, l'antisémitisme et la haine": les deux ex-présidents Bush réagissent après les violences à Charlottesville

Publié le :

Jeudi 17 Août 2017 - 09:42

Mise à jour :

Jeudi 17 Août 2017 - 10:08
©Carolyn Kaster/AP/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les deux anciens présidents américains George H. W. Bush et son fils, George W. Bush, ont réagi mercredi aux violences qui ont eu lieu à Charlottesville. Ils appellent à "rejeter le racisme, l'antisémitisme et la haine".

Donald Trump a renvoyé dos à dos les manifestants d'extrême droite et les antiracistes lors d'une conférence de presse mardi 15, en déclarant qu'il y avait des torts"des deux côtés" après les violences à Charlottesville entre suprémacistes blancs et contre-manifestants. Le président américain s'est ainsi attiré les foudres de nombreuses personnalités politiques, notamment dans son propre camp.

Les deux anciens présidents George H. W. Bush et son fils George W. Bush ont réagi dans un communiqué mercredi 16 en appelant la population à "rejeter le racisme, l'antisémitisme et la haine sous toutes leurs formes". "Alors que nos prières vont à Charlottesville, nous nous remémorons ces vérités fondamentales couchées dans la Déclaration d'indépendance par le plus éminent des citoyens de cette ville (Thomas Jefferson): +tous les hommes sont créés égaux; ils sont dotés par le créateur de certains droits inaliénables+", ont-ils écrit. "Nous savons que ces vérités sont éternelles parce que nous sommes les témoins de la décence et de la grandeur de notre pays".

De nombreux ténors du parti républicain ont également pris position après la déclaration de Donald Trump, comme la présidente Ronna Romney McDaniel, qui a déclaré sur ABC"A Charlottesville, les torts sont clairement du côté du KKK et des suprémacistes blancs". Le sénateur Lindsey Graham a également fait part de ses craintes. Il s'est inquiété que "le parti de Lincoln offre un siège accueillant au David Duke (ex-leader du Ku Klux Klan) de ce monde".

En effet, l'ancien leader du Ku Klux Klan a remercié Donald Trump pour avoir eu "l'honnêteté et le courage de dire la vérité à propos de Charlottesville" et d'avoir "condamné les terroristes de gauche des mouvements Black Lives Matters et Antifascistes".

Les deux anciens présidents Bush ont appelé à rejeter "le racisme, l'antisémitisme et la haine".

Commentaires

-