Royaume-Uni: large victoire du Premier ministre David Cameron aux législatives, raz-de-marée nationaliste en Ecosse

Royaume-Uni: large victoire du Premier ministre David Cameron aux législatives, raz-de-marée nationaliste en Ecosse

Publié le :

Vendredi 08 Mai 2015 - 09:53

Mise à jour :

Vendredi 08 Mai 2015 - 09:56
Alors qu'on annonçait un duel serré entre les deux, le Premier ministre conservateur David Cameron a largement battu le dirigeant du Parti travailliste Ed Miliband aux législatives britanniques de jeudi. Il reste à son poste, et devrait organiser dans les deux ans un référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne.
©Phil Noble/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Le duel entre le Premier ministre sortant, le conservateur David Cameron, et son adversaire, le travailliste Ed Miliband, a été moins serré que le prévoyaient les sondages: David Cameron a largement remporté jeudi les élections législatives britanniques, et devrait donc rester à la tête du gouvernement pour cinq années supplémentaires.

La victoire du Parti conservateur est tellement nette –quoique inattendue– qu'il devrait disposer de suffisamment de députés pour gouverner seul: selon les dernières projections de la BBC, il devrait obtenir 329 sièges, soit la majorité absolue, à un siège près.

David Cameron a regagné dès vendredi matin ses bureaux de Premier ministre au 10, Downing Street, tout sourire en compagnie de sa femme Samantha. Il a posté sur son compte Twitter une photo où on le voit embrasser son épouse, avec ce message: "Voici un avenir plus radieux pour tout le monde".

Le Premier ministre, qui devait être reçu par la reine Elisabeth à la mi-journée, n'aura plus besoin du soutien des libéraux-démocrates de Nick Clegg, ses partenaires dans le gouvernement sortant. Ceux-ci subissent une défaite importante, passant de 57 sièges remportés en 2010 à environ 8, selon les projections ce vendredi en début de matinée.

Ces élections législatives constituent donc un sérieux revers pour le Parti travailliste, qui devrait obtenir autour de 233 sièges, son plus bas niveau depuis 1987. Dans la nuit, peu après 5h du matin, son leader Ed Miliband a reconnu sa défaite dans un tweet: "Cela a clairement été une nuit très décevante et difficile pour le Parti travailliste. A chaque membre et sympathisant, je veux dire merci". Ed Miliband, leader du Parti travailliste depuis 2010, pourrait démissionner après cette défaite, selon la presse britannique.

L'une des raisons de la défaite cuisante des travaillistes, et l'autre enseignement majeur de ces législatives outre la victoire de David Cameron, est l'important score des nationalistes en Ecosse, pays traditionnellement favorable aux travaillistes. Selon les résultats définitifs, les indépendantistes du Scottish national party (SNP) ont remporté 56 des 59 sièges en jeu, se vengeant ainsi de leur échec au référendum du 18 septembre dernier sur l'indépendance.

Enfin, le parti anti-européen UKIP n'obtiendrait comme prévu qu'un ou deux sièges, malgré ses quelque 3 millions de voix recueillies sur 48 millions d'électeurs, en raison du mode de scrutin défavorables aux petits partis.

La question européenne restera cependant au cœur de la politique britannique puisque David Cameron devrait, comme il l'a promis en cas de victoire, organiser dans les deux ans un référendum sur le maintien ou le retrait de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

 

 

David Cameron et sa femme Samantha, de retour au 10 Downing Street dès ce vendredi matin 8 mai.


Commentaires

-