Russie: la police russe relâche finalement les Pussy Riot (photo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Russie: la police russe relâche finalement les Pussy Riot (photo)

Publié le 01/08/2018 à 17:39 - Mise à jour à 17:48
© Reza NOURMAMODE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La police russe a finalement libéré ce mercredi quatre membres du groupe contestataire russe Pussy Riot, deux jours après leur interpellation à la sortie de la prison où elles avaient passé 15 jours pour avoir fait irruption sur le stade lors de la finale de la Coupe du monde.

Veronika Nikoulchina, Olga Kouratcheva et Olga Pakhtoussova sont finalement libres. Les trois jeunes femmes, membres des Pussy Riot, un groupe de punk contestataire russe, ont finalement été relâchées ce mercredi 1er août, tôt dans la matinée.

Toutes trois étaient détenues par les autorités russes pour avoir perturbé momentanément la finale de la Coupe du monde de football à Moscou le 15 juillet dernier. Lundi 30, elles avaient été très brièvement remises en liberté pour être interpellées dans la foulée. Sur une vidéo de leur sortie de détention, on pouvait voir les visages soulagés des trois jeunes femmes se fermer et afficher leur surprise lorsque des policiers leur ont signifié leur arrestation après quelques secondes de liberté. Elles avaient été alors emmenées de force dans un fourgon de la police moscovite.

Les autorités russes leur reprochaient, pendant leur court instant de liberté, d'avoir tenu une manifestation de protestation non-autorisée et d'avoir désobéi aux injonctions des forces de l'ordre. Elles ont finalement été remises en liberté ce mercredi.

Un tribunal de Moscou devait examiner mardi soir ce dossier. Il a cependant refusé de tenir l’audience et retourné le dossier des quatre militants à la police, a indiqué un porte-parole de cette instance judiciaire. Veronika Nikoulchina, Olga Kouratcheva et Olga Pakhtoussova doivent donc se présenter vendredi 3 dans un commissariat de police de la capitale russe.

Les trois jeunes femmes ont publié une photo sur Twitter qui illustre leur joie d'être sorties de détention après 16 jours.

L'action la plus connue des Pussy Riot remonte à février 2012 lorsque plusieurs membres avaient chanté une "prière punk" contre Vladimir Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Trois membres du groupe avaient été condamnés en août 2012 à deux ans de camp, notamment pour "hooliganisme motivé par la haine religieuse". Ekaterina Samoutsevitch a été libérée en octobre 2012, tandis que Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina ont purgé 22 mois de leur peine.

Lire:

Russie: les Pussy Riot libérées et interpellées dans la foulée (vidéo)

Meurtre d'Anna Politkovskaïa, condamnation des Pussy Riot: la CEDH épingle Moscou

Les Pussy Riot sortent une nouvelle chanson 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Veronika Nikoulchina, Olga Kouratcheva et Olga Pakhtoussova ont finalement été libérées.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-