La "veuve blanche" de Daech et son fils de 12 ans présumés tués par un drone américain en Syrie

La "veuve blanche" de Daech et son fils de 12 ans présumés tués par un drone américain en Syrie

Publié le :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 18:16

Mise à jour :

Jeudi 12 Octobre 2017 - 18:30
© Isaac Brekken / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sally Jones, Britannique d'une cinquantaine d'années devenue recruteuse pour Daech, et son fils de 12 ans auraient été tués dans la zone irako-syrienne, a révélé ce jeudi la presse britannique. Il s'agirait d'une mission d'élimination menée par un drone américain. Les pilotes n'auraient pas été au courant de la présence de l'enfant.

Elles s'appelait Sally Jones, mais été plus connue sous le surnom de "veuve blanche" de Daech ou encore de "djihadiste du Kent". Cette membre de l'organisation terroriste, considérée comme l'une des djihadistes les plus recherchées au monde, a été tuée dans la zone irako-syrienne, rapporte ce jeudi 12 plusieurs médias britanniques. Son fils de 12 ans, Jojo, aurait également trouvé la mort dans la même opération.

La mort de la femme de 50 ans et de son enfant remontrait au mois de juin. Si aucune confirmation officielle n'a été faite, le Times cite une source au sein du gouvernement britannique selon laquelle cette information est "probablement vraie". Il est en effet difficile de vérifier sur le terrain l'identité des victimes.

Toujours selon le quotidien britannique, il s'agissait bien d'une mission d'élimination effectuée par un drone de l'armée américaine. Consciente d'être traquée par ces appareils  capables de se relayer pour suivre leur cible pendant des semaines en attendant une fenêtre de tir, la "veuve blanche" se serait déplacée avec son fils en l'utilisant comme bouclier humain. La présence de l'enfant aurait en effet pu empêcher les opérateurs de l'US Air Force de tirer, mais ils n'auraient pas été au courant.

Recruteuse importante de l'Etat islamique qui visait notamment les jeunes femmes occidentales, Sally Jones était également connue pour l'étrangeté de son parcours. Ancienne membre d'un groupe punk, elle s'était radicalisée tardivement et avait quitté le Kent (sud-est de l'Angleterre) pour la Syrie en 2013.

Elle aurait été tuée près de la frontière irako-syrienne, alors qu'elle venait de fuir Raqqa, capitale de facto de l'Etat islamique en Syrie et désormais presque entièrement reprise par les forces soutenues par les Etats-Unis.

Sally Jones aurait été en train de fuir Raqqa avec son fils lorsqu'un drone américain les auraient bombardés.


Commentaires

-