Samuel Pisar: l'avocat survivant de la Shoah est décédé

Samuel Pisar: l'avocat survivant de la Shoah est décédé

Publié le :

Mardi 28 Juillet 2015 - 17:34

Mise à jour :

Mardi 28 Juillet 2015 - 18:26
©Erez Lichtfeld/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Il a été l'un des plus jeunes survivants de l'Holocauste. L'Américain Samuel Pisar, devenu écrivain, grand avocat et notamment conseiller du président Kennedy, est mort lundi 27 juillet à l'âge de 86 ans.

Samuel Pisar, avocat et écrivain américain, qui fut l'un des plus jeunes et des plus célèbres survivants de la Shoah, est mort lundi 27 juillet à New York à l'âge de 86 ans, a annoncé mardi le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) dont le président, Roger Cukierman, a salué "l’un des rares survivants très connus avec Elie Wiesel et Simone Veil".

Né en Pologne le 18 mars 1929, Samuel Pisar a été déporté en 1941 à l'âge de 13 ans. Après avoir échappé à la mort à Majdanek, Auschwitz, et Dachau, il est devenu l'un des plus jeunes rescapé des camps d'exterminations nazis.

Après la guerre, Samuel Pisar s'est installé en France, en Australie puis aux Etats-Unis. Il a obtenu un doctorat à la Sorbonne, un à Harvard et son diplôme d'avocat à Melbourne. "Citoyen du monde", Samuel Pisar est devenu citoyen américain par le biais d'un vote du congrès américain après avoir été conseillé du président John F. Kennedy pour le commerce international.

En 1979 il a raconté sa déportation dans les camps dans son livre Le sang de l'espoir  (Ed. Robert Laffont), autobiographie dont le titre a été cité et repris notamment par le président Jacques Chirac quand celui-ci a reconnu en 1995 la responsabilité de l'Etat français dans la déportation de juifs: "Pour que le sang de l’Holocauste devienne, selon le mot de Samuel Pisar, +le sang de l’espoir+", avait-il déclaré lors de ce discours à l'emplacement de l'ancien Vel' d'Hiv' à Paris.

Samuel Pisar a été élevé en France au rang de grand officier de la Légion d'Honneur par Nicolas Sarkozy en 2012.

Dans un communiqué, François Hollande a rendu hommage à "un homme au destin exceptionnel qui traversa les tragédies du siècle dernier avec un courage et une soif unique de vivre et de faire avancer le monde".  Roger Cukierman a de son côté déploré la "perte immense" d'un homme qui "a vécu l'horreur absolue et a réussi à sortir du néant et à devenir un homme admirable et admiré de tous".

 

 

Samuel Pisar en septembre 2014 à Paris.

Commentaires

-