Sommet de Minsk: un accord de cessez-le-feu en Ukraine à partir de dimanche 15

Sommet de Minsk: un accord de cessez-le-feu en Ukraine à partir de dimanche 15

Publié le :

Jeudi 12 Février 2015 - 13:36

Mise à jour :

Jeudi 12 Février 2015 - 16:20
©Kirill Kudryavtsev/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Les autorités de Kiev et les rebelles séparatistes ont signé, à l'arraché, ce jeudi matin, une feuille de route visant à ramener la paix en Ukraine, sous l'égide des dirigeants français, allemand, ukrainien et russe, à l'issue d'un sommet tenu à Minsk (Biélorussie).

Il aura fallu plus de 17 heures d'âpres négociations, tantôt tendues, tantôt musclées, pour enfin aboutir à un plan de paix et un cessez-le-feu en Ukraine. C'est à 9h du matin ce jeudi à Minsk (Biélorussie), après avoir réussi à ramener le président russe Vladimir Poutine à la table des négociations, qu'il avait quittée un peu plus tôt, qu'un accord a pu être trouvé entre Ukrainiens, sépératistes du Dobass et Vladimir Poutine dont le pays est accusé de soutenir ces derniers.

C'est le président français François Hollande, accompagné par la chancelière allemande Angela Merkel, qui a confirmé l'accord après un premier point presse tenu par le président russe.

"Ce fut une longue nuit et un long matin, mais nous sommes arrivés à un accord sur le cessez-le-feu et à un règlement politique global. Le cessez-le-feu prendra effet le 15 février à 0h et le règlement global portera sur l’ensemble des questions jusqu’au contrôle des frontières, la décentralisation, bien sûr le retrait des armes lourdes, et la reprise des questions économiques. La chancelière et moi-même, avec Petro Porochenko (président ukrainien, NDLR) et Vladimir Poutine, nous nous sommes engagés à vérifier la mise en œuvre de ce processus", a expliqué le chef de l'Etat français.

François Hollande a évoqué un "espoir sérieux" de mettre fin au conflit dans le Donbass (est de l'Ukraine). Avant de nuancer son propos: "il reste des efforts importants à accomplir et beaucoup de travail devant nous, mais cette solution est préférable".

L'accord prévoit une bande démilitarisée d'une largeur de 50 à 70 km, contre les 30 km prévus par les précédents accords de paix conclus à Minsk le 19 septembre. Les belligérants doivent se retirer, ainsi que toutes leurs armes lourdes, de ce corridor, d'ici à quatorze jours. 

Seul point noir de la journée, selon les autorités de Kiev, 50 chars russes et de l'artillerie lourde seraient rentrés clandestinement en territoire ukrainien pendant les pourparlers de Minsk. En outre, les autorités séparatistes et ukrainiennes ont annoncé séparément que 14 civils et 2 soldats ont été tués au cours des dernières 24 heures dans l'est du pays. 

 

Un accord de paix sur le conflit ukrainien a été trouvé à Minsk ce jeudi matin, a annoncé François Hollande.


Commentaires

-