Soudan du Sud: une attaque contre une base des Nations unies fait 18 morts

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Soudan du Sud: une attaque contre une base des Nations unies fait 18 morts

Publié le 19/02/2016 à 09:10 - Mise à jour à 09:18
©Justin Lynch/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Des hommes armés ont ouvert le feu mercredi soir sur des civils réfugiés dans une base des Nations unies à Malakal, au Soudan du Sud, tuant au moins 18 personnes, selon un bilan de MSF établi jeudi soir.

Un groupe d'hommes armés a mené une attaque meurtrière contre une base des Nations unies, qui abrite un camp de réfugiés, située à Malakal au Soudan du Sud jeudi 18 février. Selon un premier bilan émis par Médecins sans frontières (MSF), 18 personnes ont été abattues par les assaillants dont deux membres de l'ONG et une quarantaine d'autres blessées. Les échanges de tirs avaient débuté mercredi 17 et s'étaient poursuivis jeudi.

Les coups de feu ont été d'abord échangés entre des jeunes des deux ethnies rivales du pays, les Dinkas et les Nuer, obligeant les Casques bleus présents sur place à répliquer et à intervenir pour rétablir l'ordre.

Dans un communiqué, le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Ban Ki-moon, a rappelé que "toute attaque visant des civils, les locaux de l’ONU et les casques bleus peut constituer un crime de guerre".  "Cette attaque contre des civils est scandaleuse et nous demandons aux groupes armés de cesser ces actions", les camps de réfugiés doivent être des "sanctuaires", a déclaré Marcus Bachmann, coordinateur de Médecins sans frontières au Soudan du Sud.

De nombreux Sud-soudanais vivent dans des camps administrés par l'Onu depuis que le pays a plongé dans la guerre civile fin 2013 consécutive à une divergence politique entre le président Salva Kiir (Dinkas) et son ancien vice-président Riek Machar (Nuer), qui a dégénéré en conflit armé sur fond d'opposition ethnique et de redistribution des richesses pétrolières du pays.

Plus de 2,3 millions de personnes ont été chassées de chez elles et des dizaines de milliers tuées par la guerre et les atrocités à grande échelle qui l'accompagnent -massacres ethniques, viols, tortures, meurtres et recrutement d'enfants soldats, déplacements forcés de populations- dont sont responsables les deux camps. Le Soudan du Sud est devenu indépendant en juillet 2011, après des décennies de conflit meurtrier avec le Soudan (Khartoum).

 

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des hommes armés ont ouvert le feu dans une base des Nations unies à Malakal, au Soudan du Sud, tuant au moins 18 personnes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-