Sultanat de Brunei: les homosexuels bientôt fouettés à mort ou lapidés?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sultanat de Brunei: les homosexuels bientôt fouettés à mort ou lapidés?

Publié le 26/03/2019 à 18:40 - Mise à jour à 18:44
© RAJESH JANTILAL / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Plusieurs ONG ont mis en garde lundi 25 contre une nouvelle traduction de la charia dans le droit pénal du sultanat de Brunei. Selon elles, le pouvoir préparait en toute discrétion l'inscription de la peine de mort par la lapidation ou le fouet des personnes homosexuelles.

Les homosexuels risqueront-ils bientôt d'être fouettés à mort ou lapidés dans le sultanat de Brunei? Aucune annonce officielle n'a encore été faite en ce sens, mais plusieurs associations de défense des droits de l'homme ou LGBT ont alerté contre une mise en place au niveau pénal de la charia (la loi canonique islamique) début avril.

Depuis 2014, cette petite monarchie islamique située sur l'île de Bornéo a entrepris une inclusion de principes radicaux du droit religieux dans son code pénal, avec notamment des amendes ou des peines de prison pour des faits comme les grossesses hors mariage ou l'oubli de la prière du vendredi, rapporte l'agence Reuters (en anglais). Cette vague de réforme avait été quelque peu ralentie par les condamnations internationales.

Voir: Tunisie - condamné pour homosexualité après avoir dénoncé un viol

Mais selon plusieurs ONG qui citent des documents gouvernementaux, la prochain étape devrait intervenir le 3 avril prochain avec la mise en place dans le code pénal de la peine de mort pour les musulmans reconnus coupables de relations homosexuelles, d'adultère ou de sodomie, avec comme moyen d'exécution le fouet ou la lapidation, et ce sur tout le territoire. Actuellement, la loi prévoit 10 ans de prison pour les relations sexuelles avec une personne du même sexe.

Pour les associations, le pouvoir aurait volontairement préparé cette réforme en catimini pour éviter les pressions internationales. Elles appellent donc à une réaction rapide pour empêcher que la mesure soit mise en place dans ce petit pays de 450.000 habitants.

Selon l'Association internationale des personnes lesbiennes gays bisexuelles trans et intersexes (Ilga), les homosexuels risquent encore la mort dans sept pays (ou régions de ces pays): l'Irak, l'Iran, la Syrie, l'Arabie saoudite, le Yémen, la Somalie et le Nigéria. Dans d'autres états comme la Mauritanie, le Pakistan ou l'Afghanistan, la peine de mort pour les homosexuels existe toujours mais n'est plus appliquée.

Lire aussi:

Botswana: la justice examine une demande de dépénalisation de l'homosexualité

L'homosexualité, invité inattendu d'un sommet au Vatican

En Afrique sub-saharienne, l'homosexualité est largement criminalisée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le Sultanat de Brunei se préparerait selon les ONG à punir l'homosexualité par la lapidation ou le fouet.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-