Syrie: la trêve touche à sa fin, l'aide humanitaire en partie bloquée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Syrie: la trêve touche à sa fin, l'aide humanitaire en partie bloquée

Publié le 19/09/2016 à 16:03 - Mise à jour à 16:09
©Louai Beshara/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La trêve de sept jours instauré en Syrie sous la houlette de la Russie et des Etats-Unis touche ce lundi 19 à sa fin. L'espoir qu'elle soit reconduite est presque nulle, dans la mesure où les combats n'ont pas totalement cessé, compliquant fortement l'apport de l'aide humanitaire aux populations assiégées.

La trêve en Syrie, déjà relative dans les faits, semble vivre ce lundi 19 ses dernières heures. Aucune prolongation n'avait en milieu de journée était actée, au grand dam des organisations humanitaires qui n'ont pu livrer l'aide aux population qu'au compte-goutte, notamment en raison des affrontements sporadiques qui ont eu lieu.

Les négociations entre les Etats-Unis et la Russie, principal soutien du régime de Bachar al-Assad, avait débouché lundi 12 sur un cessez-le-feu de sept jours qui devait prendre fin dimanche 18 avant d'être prolongée jusqu'à ce lundi 18 heure.

L'espoir est relativement faible puisque déjà depuis vendredi, plusieurs accrochages ont eu lieu entre les troupes syriennes et le rebelles ou groupes djihadistes. Le bombardement par erreur des troupes de Bachar al-Assad par la coalition internationale a également fragilisé le maintien de la trêve. Le Pentagone a reconnu avoir mené cette attaque croyant viser des combattants de l'Etat islamique. Au moins 90 soldats syriens auraient été tués. Cette erreur aurait également permis aux djihadistes de prendre les alentours de l'aéroport de Deir Ezzor, et ainsi d'empêcher le décollage des appareils de combat syriens.

La trêve avait pour but de permettre l'acheminement de l'aide humanitaire vers les villes assiégées par l'armée syrienne, notamment la ville martyre d'Alep. Mais l'ONU a reconnu qu'il n' y avait eu "aucun progrès" de ce côté. Les Etats-Unis et la Russie renvoient à l'armée ou aux rebelles la responsabilité de ne pas vouloir se retirer de la route qui mène à la ville.

Des convois de l'ONU et du Croissant rouge devaient se rendre ce lundi à Talbissé où 84.000 personnes attendent de l'aide, ainsi qu'à Orum al-Koubra, ville de 78.000 habitants.

La question de la guerre en Syrie et de l'aide humanitaire devrait par ailleurs être largement évoquée à New York où l'ONU tiendra son assemblée générale consacrée aux migrations mardi 20.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Malgré la trêve, les combats se sont poursuivi cette semaine entre l'armée syrienne, les rebelles et les groupes djihadistes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-