Syrie: Laurent Fabius appelle à l'arrêt des bombardements et du siège de Madaya

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Syrie: Laurent Fabius appelle à l'arrêt des bombardements et du siège de Madaya

Publié le 11/01/2016 à 16:51 - Mise à jour à 16:53
©Régis Duvignau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

A deux semaines de l'ouverture prévue des négociations de paix en Syrie, Laurent Fabius a lancé ce lundi un appel solennelle à la Russie et au régime syrien afin que cessent les actions militaires contre les populations civiles.

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a appelé solennellement lundi à la levée du siège de Madaya par l'armée syrienne, et demandé l'arrêt des bombardements russes et syriens contre les civils, à quelques jours du début prévu de négociations intersyriennes sous l'égide de l'ONU.

Il y a une "nécessité absolue que la Syrie et la Russie arrêtent leurs opérations militaires contre les populations civiles, et en particulier que cesse le calvaire de Madaya et de toutes les villes syriennes assiégées par le régime", a déclaré Laurent Fabius lors de ses vœux à la presse.

Madaya, ville de 42.000 habitants à 40 km à l'ouest de Damas, est assiégée depuis six mois par l'armée syrienne, et 28 personnes y sont mortes de faim depuis le 1er décembre, selon Médecins sans Frontières (MSF).

L'acheminement de l'aide humanitaire à Madaya, finalement autorisée par Damas en fin de semaine dernière, a commencé lundi, selon le Comité international de la Croix Rouge (CICR) à Damas. Dans le même temps et de manière coordonnée, les 20.000 habitants des deux localités chiites de Foua et Kafraya, encerclées par les rebelles dans la province d'Idleb (nord-ouest), doivent recevoir une assistance du même type.

"J'appelle solennellement à la levée des sièges et à l'arrêt des attaques indiscriminées contre les civils, j'en appelle à la responsabilité du régime à quelques semaines de la reprise des négociations", a insisté Laurent Fabius, qui s'est entretenu dans la matinée avec le coordinateur de l'opposition syrienne, l'ex-Premier ministre Riad Hijab. Le chef de la diplomatie française doit également s'entretenir dans l'après-midi avec l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, qui se trouve à Paris.

Des négociations entre l'opposition et le régime, encore très hypothétiques, sont censées démarrer le 25 janvier à Genève sous l'égide de l'ONU, pour tenter de mettre un terme à la guerre qui a fait plus de 250.000 morts en près de 5 ans.

"Oui, il va y avoir des négociations, le plus vite sera le mieux", a estimé Laurent Fabius, citant toutefois deux conditions: "l'arrêt des bombardements et des attaques", et que "l'ordre du jour soit suffisamment précis et ne laisse pas dans l'ombre la question majeure de qui gouvernera".

Le sort du président syrien Bachar al-Assad constitue la principale pierre d'achoppement des éventuelles négociations, l'opposition et ses parrains occidentaux et arabes assurant que ce dernier ne peut constituer l'avenir du pays, tandis que Moscou et Téhéran, alliés de Damas, estiment qu'il revient aux Syriens d'en décider.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"J'en appelle à la responsabilité du régime (syrien) à quelques semaines de la reprise des négociations", a déclaré Laurent Fabius.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-