Syrie: le régime affirme avoir repris la totalité de Palmyre des mains de Daech

Syrie: le régime affirme avoir repris la totalité de Palmyre des mains de Daech

Publié le :

Dimanche 27 Mars 2016 - 14:44

Mise à jour :

Dimanche 27 Mars 2016 - 14:51
Appuyée par son allié russe, l’armée syrienne affirme avoir repris ce dimanche le contrôle total de la cité antique de Palmyre. Une victoire symbolique et stratégique pour le régime contre l’Etat islamique.
©Abdalghne Karoof/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Il s'agit probablement de la plus lourde défaite infligée à l'organisation djihadiste Etat islamique (EI) après l'échec du siège de la ville de Kobané et la reprise de la ville par les miliciens kurdes en janvier 2015. Ce dimanche 27, le régime de Damas a annoncé avoir repris la totalité de la ville antique de Palmyre ainsi que la cité moderne de Tadmor qui jouxte le site archéologique avec le soutien de l'aviation russe, des Gardiens de la Révolution iraniens et des combattants du Hezbollah libanais.

La bataille de Palmyre a coûté la vie à 400 djihadistes, "le bilan le plus lourd pour l'EI dans une seule bataille depuis son émergence" dans le conflit syrien en 2013, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Du côté des forces loyalistes, on dénombrerait près de 190 victimes, selon l'ONG.

Les troupes fidèles à Bachar al-Assad avaient lancé le 7 mars une offensive de grande envergure et sur plusieurs fronts pour reprendre Palmyre à l'EI qui s'était emparé en mai 2015 de la ville et ses ruines antiques classées au patrimoine mondial de l'Unesco. L'armée russe serait présente aux côtés des troupes du régime à travers des avions de combat, des pièces d'artillerie et des forces spéciales "Spetsnaz" au sol. Le ministère de la Défense russe a déclaré que son aviation avait effectué 40 sorties dans le ciel de Palmyre au cours des dernières 24 heures, frappant 158 objectifs de l'Etat islamique, et tuant une centaine de djihadistes.

Les djihadistes quant à eux se sont repliés vers Sokhné (à l'est de Palmyre), Raqqa et Deir Ezzor, leurs fiefs dans le nord et l'est du pays, laissant quelques dizaines de combattants sur place pour couvrir leur fuite. "Les unités d'ingénierie de l'armée sont en train de désamorcer des dizaines de bombes et de mines à l'intérieur de la cité antique" qui contient des trésors détruits en partie par le groupe extrémiste, explique l'OSDH.

En Irak, Daech est aussi la cible d'une large offensive de l'armée irakienne qui cherche à reprendre son fief de Mossoul, la deuxième ville du pays située dans le Nord, avec l'aide de l'aviation de la coalition internationale et de miliciens.

 

L’armée syrienne a repris ce dimanche le contrôle total de la cité antique de Palmyre.


Commentaires

-