Syrie: les Etats-Unis annonce avoir tué Abou Hani al-Masri, vétéran d'Al-Qaïda, dans la région d'Idlib

Syrie: les Etats-Unis annonce avoir tué Abou Hani al-Masri, vétéran d'Al-Qaïda, dans la région d'Idlib

Publié le :

Jeudi 09 Février 2017 - 14:48

Mise à jour :

Jeudi 09 Février 2017 - 15:02
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Pentagone a revendiqué un bombardement dans lequel Abou Hani al-Masri, vétéran d'Al-Qaïda qui avait formé des milliers de djihadistes, notamment en Afghanistan, a trouvé la mort au début du mois de février. Onze autres cadres de l'organisation ont été tué lors d'une autre frappe.

Les forces aériennes américaines engagées dans le conflit syrien ont mené au début du mois de février deux raids sur la région d'Idlib dans le nord-ouest du pays. Au cours de ces frappes, 11 djihadistes ont été tués dont Abou Hani al-Masri, vétéran de l'organisation terroriste Al-Qaïda qu'il avait rejoint dans les années 80. Le Pentagone l'a annoncé dans un communiqué mercredi 8.

De nationalité égyptienne, Abou Hani al-Masri a supervisé la création et les activités de nombreux camps d'entraînement d'Al-Qaïda en Afghanistan dans les années 80 et 90, où il a "recruté, endoctriné, entraîné et équipé des milliers de terroristes", a indiqué le porte-parole du Pentagone Jeff Davis. Il est considéré par les Etats-Unis comme un proche de l'ancien leader d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, abattu par un commando américain en 2011, et Ayman al-Zawahiri, principale idéologue et actuel chef de l'organisation terroriste.

Les dix autres membres d'Al-Qaïda ont été tués lors d'une frappe aérienne contre un bâtiment utilisé comme lieu de réunion. Depuis quelques mois, les frappes visant Al-Qaïda se sont multipliées. Ces bombardements "désorganisent la capacité d'Al-Qaïda à planifier des attaques contre les États-Unis et leurs intérêts dans le monde", a indiqué Jeff Davis.

La province d'Idleb est en grande majorité aux mains de l'ex-branche syrienne d'al-Qaïda, Jabhat Fatah al-Cham, qui a officiellement rompu avec sa maison-mère. Cette organisation djihadiste est allié à des groupes rebelles syriens mais des affrontements sont récurrents entre les combattants des deux parties, notamment depuis qu'une partie des rebelles assiégés dans Alep ont été évacués vers Idlib à la faveur d'un accord avec le régime de Damas lors de la chute des derniers quartiers rebelles de la ville. Récemment, l'aviation russe a été accusée d'avoir menée des frappes contre la ville d'Idlib et d'avoir visé des objectifs civils.

Abou Hani al-Masri a supervisé la création et les activités de nombreux camps d'entraînement d'Al-Qaïda en Afghanistan dans les années 80 et 90.


Commentaires

-