Syrie: les forces kurdes ont repoussé les djihadistes de l'Etat islamique hors de Kobané

Victoire

Syrie: les forces kurdes ont repoussé les djihadistes de l'Etat islamique hors de Kobané

Publié le :

Lundi 26 Janvier 2015 - 16:38

Mise à jour :

Lundi 09 Février 2015 - 18:34
La ville de Kobané, dans le nord de la Syrie, aurait été entièrement reprise par les combattants kurdes qui la défendent depuis des mois face aux djihadistes de l'Etat islamique. C'est le plus important revers subi par le groupe terroriste, avec plus d'un milliers de morts dans leurs rangs.
©Stringer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

C'est une grande victoire dans le combat que les Kurdes mènent au côté de la coalition internationale contre les forces de l'Etat islamique. La ville martyre de Kobané, au nord de la Syrie, encerclée par les forces de Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique) depuis plus de quatre mois, est retombée aux mains de des forces kurdes après d'intenses combats.

"La milice des YPG (Unités de protection du peuple kurde, NDLR) a chassé Daech de Kobané et contrôle quasi-totalement la ville", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), précisant que les djihadistes se sont repliés dans les environs de Kobané. Il s'agit de la plus lourde défaite subie par le groupe terroriste depuis sa fulgurante ascension et la création par son leader Abou Bakr al-Baghdadi, d'un califat à cheval sur l'Irak et la Syrie en juin 2014.

Sous-équipées et en sous-nombre, les forces de défense kurde ont livré face aux djihadistes une résistance farouche et héroïque face à des djihadistes puissamment équipés par les armes américaines récupérées lors de la chute de Mossoul (grande ville du nord de l'Irak). Depuis le mois de novembre dernier, aidés de volontaires de l'Armée syrienne libre (ASL) ainsi que de leurs frères d'armes kurdes d'Irak, les peshmergas, ils avançaient rue après rue dans de sanglants combats pour reconquérir leur ville.

Les combats, qui ont fait au total plus de 1.600 morts, et la détermination de Daech à conquérir cette ville frontalière de la Turquie ont transformé Kobané en un symbole de la lutte contre ce groupe extrémiste.

Les YPG ont également bénéficié des frappes aériennes de la coalition internationale formée par les pays occidentaux (dont la France) et arabes contre l'Etat islamique. Ces bombardement ont permis de détruire une bonne partie de l'armement lourd de Daech, inversant l'équilibre des forces entre kurdes et djihadistes.

Cette victoire n'est pas totale puisque les forces de l'Etat islamique sont toujours présentes aux alentours de la ville mais elle a permis de rompre le mythe de l'invincibilité de Daech et de réduire son attrait pour les djihadistes occidentaux dont beaucoup sont tombés à Kobané.

En outre, cet important revers de Daech intervient le même jour que la libération de la province de Diyala, dans l'est de l’Irak, comme l’a annoncé le général irakien Abdelamir al-Zaïdi.

 

 

Des combattants des forces d'autodéfense kurde, qui ont défait les djihadistes de l'Etat islamique à Kobané.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-