Syrie: les troupes de Damas commencent leur retrait d'Alep, les convois humanitaires attendus

Syrie: les troupes de Damas commencent leur retrait d'Alep, les convois humanitaires attendus

Publié le :

Vendredi 16 Septembre 2016 - 12:42

Mise à jour :

Vendredi 16 Septembre 2016 - 12:45
©Karam al-Mastri/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'armée syrienne aurait commencé son retrait de l'est de la ville d'Alep pour y faciliter l'acheminement d'une aide humanitaire. Sur le terrain, les informations restent difficiles à confirmer.

C’était un engagement conclu dans le cadre de la trêve négociée par Moscou et Washington: l’armée syrienne aurait commencé à se retirer des voies d’accès permettant de rallier l’est de la ville d’Alep. L’information a été annoncée par la Russie mais aussi par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les groupes insurgés, en lutte contre la tentative de reprise en main de la ville par les forces de Damas, annoncent pourtant que l’armée est toujours présente et que, en conséquence, ils ne retireront pas non plus leurs troupes.

Bien que la Russie et les Etats-Unis assurent que la trêve est globalement respectée, sur le terrain les accusation mutuelles se multiplient. L’OSDH confirme d’ailleurs que, malgré le retrait de l’armée, des combats sporadiques se déroulent encore sur le secteur. L’organisme explique en outre que c’est maintenant l’armée russe qui a remplacé les secteurs délaissés par les forces syriennes. La France a d’ailleurs demandé que le texte de l’accord russo-américain soit rendu public à leurs alliés afin d’éviter toute confusion dans d’éventuelles frappes aériennes. Le contenu du texte est pour l’instant toujours tenu secret.

Le départ des troupes syriennes doit en principe permettre d’acheminer une aide humanitaire dans l’est de la ville, où vivent encore 300.000 personnes. Vingt camions attendent un feu vert pour se rendre à Alep et, s'ils y parviennent sans encombres, un deuxième convoi partira à son tour, d’après l’annonce de l'Office de coordination des affaires humanitaires de l'Onu (OCHA). Ils doivent acheminer de quoi nourrir 80.000 personnes pendant un mois.

 

Au moins 300.000 personnes vivent dans l'est d'Alep.

Commentaires

-