Tensions russo-américaines: Moscou dénonce "l'agressivité" de Washington

Tensions russo-américaines: Moscou dénonce "l'agressivité" de Washington

Publié le :

Lundi 17 Octobre 2016 - 12:44

Mise à jour :

Lundi 17 Octobre 2016 - 12:50
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'escalade de tensions se poursuit entre les Etats-Unis et la Russie. Alors que Washington accuse Moscou d'ingérence dans la politique américaine suite à une série de piratage informatique sur des personnalités et des institutions américaines, le Kremlin dénonce "l'agressivité" des Etats-Unis.

Comme un air de Guerre froide.  La semaine dernière, l'administration américaine a accusé la Russie d'ingérence dans la présidentielle aux Etats-Unis en ayant orchestré les récents piratages de comptes d'emails de personnalités et d'institutions américaines. A ce sujet, Joe Biden a annoncé "envoyer un message" au Kremlin pour se plaindre de ce fait. "Nous avons la capacité de le faire et le message sera envoyé, il le saura et ce sera selon notre calendrier et dans des circonstances qui auront l'impact le plus important" a fait savoir le vice-président américain.

Selon la chaîne NBC, l'administration Obama préparerait une cyber-attaque de taille contre la Russie, en représailles.

Des accusations que le ministre des Affaires étrangères russes Sergueï Lavrov a jugé "flatteuses" mais "ridicules". De son côté, Vladimir Poutine, a choisi d'ironiser sur la situation dimanche 16. "Il y a de nombreux problèmes" aux États-Unis, a-t-il assuré en marge d'un sommet des Brics à Gao en Inde, ajoutant que "dans ce contexte, beaucoup ont recours à des méthodes éprouvées consistant à détourner l'attention des électeurs de leurs problèmes".

Samedi 15, c'est le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov qui a dénoncé "l'agressivité" américaine. "Le fait est que l'imprédictibilité et l'agressivité des Etats-Unis augmente", a-t-il estimé, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti. "Les menaces dirigées contre Moscou et notre gouvernement sont sans précédent parce qu'elles sont formulées au niveau du vice-président des Etats-Unis".

 

L'escalade de tensions se poursuit entre les Washington et Moscou.

Commentaires

-