"Université Trump": le président paye 25 millions de dollars pour éviter un procès pour fraude

"Université Trump": le président paye 25 millions de dollars pour éviter un procès pour fraude

Publié le :

Samedi 19 Novembre 2016 - 15:22

Mise à jour :

Samedi 19 Novembre 2016 - 15:26
©Jim Watson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Donald Trump, après avoir refusé tout compromis pendant trois ans, vient d'accepter de régler à l'amiable l'affaire de l'"Université Trump" dans laquelle 6.000 plaignants le poursuivaient pour fraude, a annoncé ce vendredi le procureur de New York.

Si la méthode est répandue aux Etats-Unis, elle fait tâche concernant le président nouvellement élu. Pour s'éviter un procès pour fraude, Donald Trump a signé un accord par lequel il s'engage à verser 25 millions de dollars aux 6.000 victimes, rien que ça, qui s'estiment lésées par son "Université Trump" et avaient porté l'affaire devant la justice. Le milliardaire star de téléréalité devra également s'acquitter d'une amende d'un million de dollars, a précisé le procureur de New York Eric Schneiderman, ce vendredi 19.

L'arrangement légal "scelle un revirement spectaculaire de Donald Trump et une victoire pour les plus de 6.000 victimes de son université frauduleuse", a déclaré ce vendredi le procureur, cité par Le JDD, rappelant que l'accusé avait jusqu'ici refusé tout compromis. Selon les dépositions des victimes recueillies depuis l'ouverture des investigations, en 2013, l'université polémique n'était qu'un "mensonge total" et les cours dispensés par des incompétents qui "se faisaient passer pour +des bras droits+ de Donald Trump". L'école ne décernait par ailleurs aucun diplôme.

Une polémique dont se serait bien passé le nouveau président des Etats-Unis, bien qu'un mauvais accord soit toujours mieux qu'un bon procès comme dit l'adage. Ainsi, les services de Donald Trump ont réagi à l'annonce du procureur de New York en avançant que désormais le "président élu (va pouvoir) se dévouer entièrement aux importants problèmes de notre grande nation". Tout en insistant sur le fait que, selon eux, "l'Université Trump aurait eu gain de cause au procès".

 

Le procureur de New York a salué un accord qui est "une victoire pour les plus de 6.000 victimes de son université frauduleuse".


Commentaires

-