Vote d'une résolution de l'ONU contre la colonisation israélienne: l'Etat hébreu compte passer outre

Vote d'une résolution de l'ONU contre la colonisation israélienne: l'Etat hébreu compte passer outre

Publié le :

Samedi 24 Décembre 2016 - 16:42

Mise à jour :

Samedi 24 Décembre 2016 - 16:43
©Timothy A. Clary/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Israël tente ce samedi de contenir les retombées du vote d'une résolution de l'ONU contre les colonies en Cisjordanie après avoir accusé le président américain Barack Obama de ne pas s'être opposé à cette résolution "honteuse".

Le vote est en lui-même une grande avancée diplomatique mais il semble déjà admis qu'il ne va changer les choses sur le terrain. Vendredi 23, à la faveur d'une abstention historique des Etats-Unis, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté un texte condamnant la colonisation israélienne en Cisjordanie et réclamant qu'elle cesse. 

Une résolution soutenue par les Palestiniens, qui l'ont rédigé et l'ont présenté devant les Nations Unies par le biais de l'Egyte, mais que les Israéliens ont combattu jusqu'au bout, en vain. Toutefois, les services de Benjamin Netanyahu ont déjà annoncé que l’Etat hébreu ne respecterait pas cette résolution et continuerait la colonisation. Le Premier ministre israélien peut d'ors-et-déjà compter sur le soutien de Donald Trump, le président américain élu, particulièrement hostile à cette résolution. "L’administration Obama n’a pas seulement failli à la protection d’Israël contre le traquenard à l’Onu, elle s’en est rendue complice en coulisses (…) Israël attend avec impatience de travailler avec le président élu Donald Trump et avec tous nos amis au Congrès, républicains et démocrates, pour annuler les effets négatifs de cette résolution absurde", explique le communiqué israélien.

Quoiqu'il en soit, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’Onu, Samantha Power, a expliqué vendredi que la poursuite des constructions en Cisjordanie "menaçait sérieusement la sécurité d’Israël". "Les Etats-Unis ont adressé le message selon lequel les implantations privées et publiques devaient cesser pendant près de cinq décennies", a-t-elle expliqué devant le Conseil de sécurité. 

Du côté palestinien, on ne cache pas sa joie. "La résolution du Conseil de sécurité est un énorme revers pour la politique israélienne, une condamnation internationale unanime des colonies et un soutien fort à une solution à deux Etats", a déclaré Nabil Abou Rdainah, porte-parole de l'Autorité palestinienne. Quant au numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, le négociateur en chef, il voit dans ce vote un soutien à la naissance d'un Etat palestinien, "seule voie pour la paix".

 

Israël tente ce samedi de contenir les retombées du vote d'une résolution de l'ONU contre les colonies en Cisjordanie.

Commentaires

-