Yasser Arafat: non lieu dans l'enquête pour assassinat

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Yasser Arafat: non lieu dans l'enquête pour assassinat

Publié le 02/09/2015 à 19:53 - Mise à jour à 20:00
©Suhain Salem/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Les juges français ont ordonné un non-lieu dans l'enquête pour "assassinat" ouverte en 2012 suite à la mort de Yasser Arafat, a annoncé ce mercredi le paquet de Nanterre qui s'était déjà prononcé en ce sens en juillet. L'avocat de la veuve de l'ancien leader palestinien a annoncé qu'il allait faire appel, sa cliente étant convaincue que son mari a été empoisonné par les Israéliens.

Trois ans après le lancement de l'enquête pour "assassinat" ouverte après la mort de Yasser Arafat, les juges français ont finalement ordonné un non-lieu dans l'affaire, fautes de preuves suffisantes, ont indiqué ce mercredi le parquet de Nanterre et Francis Szpiner, l'avocat de la veuve de l'ancien leader de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), Souha Arafat. Cette décision suit les réquisitions du parquet de Nanterre, qui s'était prononcé en ce sens le 21 juillet dernier. Francis Szpiner a d'ores et déjà indiqué qu'il allait faire appel, sa cliente étant convaincue que son mari a été empoissonné par les Israéliens.

Les magistrats avaient été saisis de cette enquête en août 2012, suite à la plainte déposée par Souha Arafat contre X après la découverte de polonium 210, une substance radioactive hautement toxique, sur des effets personnels de son époux, décédé en 2004 d'une mystérieuse maladie à l'hôpital militaire Percy de Clamart, près de Paris.

La tombe d'Arafat avait donc été ouverte en novembre 2012 et trois équipes d'experts suisses, français et russes avait analysé des échantillons prélevés sur sa dépouille. Les experts français avaient alors écarté la thèse de l'empoisonnement, estimant que la présence d'un gaz radioactif naturel, le radon, dans l'environnement extérieur, expliquerait les fortes quantités de polonium enregistrées dans la sépulture et sur le cadavre. En revanche, des experts suisses sollicités par la veuve avaient jugé cette thèse "plus cohérente" avec leurs résultats.

Aussi, au moment de la clôture de l'enquête judiciaire en mai, ses avocats avaient accusé la justice française de se précipiter et avait demandé une quinzaine d'actes supplémentaires, parmi lesquels une "nouvelle expertise par un collège international" et l'audition de plusieurs médecins. Ces demandes ayant été refusées, ils avaient alors déposé en juillet une requête en nullité portant sur l'expertise complémentaire française. Si cette procédure est toujours en cours, elle n'empêche pas le non-lieu prononcé ce mercredi, a précisé le parquet. 

 

Auteur(s): RT


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Yasser Arafat est mort en France en 2004 d'une mystérieuse maladie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-