Attentat au marché de Noël de Reims? La piste du braquage privilégiée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attentat au marché de Noël de Reims? La piste du braquage privilégiée

Publié le 23/11/2017 à 17:13 - Mise à jour à 17:23
© PATRICK HERTZOG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Six personnes ont été interpellées mardi et mercredi dans la région de Reims, soupçonnées d'avoir préparé un acte criminel lors du marché de Noël. Le parquet anti-terroriste suivait l'affaire, mais la piste du braquage serait désormais privilégiée.

La piste terroriste aurait été écartée au profit de celle du braquage, après l'interpellation de six personnes mardi 21 et mercredi 22 en Champagne-Ardenne, et suspectée d'avoir voulu s'en prendre au marché de Noël de Reims.

Suite à une information concernant un projet criminel visant cet évènement, une enquête avait en effet été ouverte et plusieurs individus placés sous surveillance pendant plusieurs jours dans la région, jusqu'à leur interpellation durant laquelle au moins une arme a été saisie.

Ils semblerait que la nature du projet n'était alors pas encore connue avec certitude. Mercredi soir, France 3 Grand Est évoquait une possible menace terroriste, ce qui aurait pousser les forces de l'ordre à intervenir avant l'ouverture du marché de Noël.

Lire aussi: Six arrestations en lien avec un dossier terroriste: le marché de Noël de Reims visé?

"La section antiterroriste du parquet de Paris depuis le début des investigations a été régulièrement tenue informée" a expliqué Matthieu Bourrette, procureur de Reims, à L'Union. Mais celui-ci n'avait toujours pas été saisi ce jeudi, "aucun élément" ne justifiant cela selon le magistrat, signe que la piste terroriste semble loin d'être privilégiée.

C'est donc celle du braquage qui serait privilégiée. Plusieurs des individus interpellés seraient en effet connus de la justice mais uniquement pour des délits de droit commun et non pour une quelconque activité terroriste.

Une semaine auparavant, un premier coup de filet avait été réalisé à Reims à Saint-Dizier et Revin concernant les attentats de Paris perpétrés en janvier 2015. Mais ces arrestations n'auraient aucun lien avec celles effectuées mardi et mercredi.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La piste de l'attentat contre le Marché de Noël de Reims ne serait pas privilégiée (illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-