Des médecins généralistes appellent au boycott du tiers payant sur la part mutuelle

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des médecins généralistes appellent au boycott du tiers payant sur la part mutuelle

Publié le 02/01/2017 à 10:39 - Mise à jour à 11:07
© Kaiser/Caro Fotos/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le premier syndicat de médecins généralistes a appelé dimanche au boycott du tiers-payant sur la part complémentaire. MG France critique la complexité d'application du dispositif et le manque de garanties de paiement.

Le premier syndicat de médecins généralistes, MG France, a appelé dimanche 1er janvier au boycott du tiers payant sur la part complémentaire, rendue facultative par le Conseil constitutionnel.

En vertu de la loi Santé, les femmes enceintes et les personnes souffrant d'une affection de longue durée (ALD) bénéficient désormais d'une dispense d'avance des frais remboursés par la Sécurité sociale, un droit qui sera généralisé à tous les patients en novembre. Les médecins garderont le choix d'appliquer le tiers payant pour la part mutuelle, son application ayant été rendue facultative par le Conseil constitutionnel.

"MG France, toujours opposé à l'obligation du tiers payant, appelle les médecins au boycott du tiers payant complémentaire", a écrit le syndicat dans un communiqué.

Il pointe du doigt la "complexité" du dispositif, à cause de la "multiplicité des régimes, des contrats et des intervenants", et "surtout en l'absence totale de garantie de paiement".

"Les conditions indispensables à la réalisation du tiers payant sont la simplicité de sa mise en oeuvre et la garantie de paiement apportée au professionnel. Ces conditions ne sont pas encore remplies, même pour les régimes obligatoires", déplore MG France.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des médecins libéraux critiquent ce volet de la loi Santé, que la droite souhaite abroger si elle gagne les Présidentielles

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-