Capital confiance du Gouvernement en baisse : confinés et confus, l’incertitude s’installe

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Capital confiance du Gouvernement en baisse : confinés et confus, l’incertitude s’installe

Publié le 25/03/2020 à 18:34 - Mise à jour à 23:45
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): Xaver Azalbert- Directeur de la Publication

-A +A

IDÉES- Le confinement amène progressivement toujours plus de questions et d’incertitudes, bref,  de la confusion. Hier a vu son lot de nouvelles communications sur le renforcement des mesures du confinement, sorties plus strictes, fermeture des marchés par arrêté préfectoral. Il est apparu parrallèlement une augmentation d'incertitudes: le conseil scientifique a rendu son dernier rapport en catimini; le confinement pourrait durer 6 semaines mais on ne sait pas vraiment; un nouveau comité a été créé. 

Résultat, une perte de confiance dans le gouvernement: 52% à 55% des français ne font pas confiance au gouvernement dans la gestion de la crise et 70% estiment que le gouvernement ne leur dit pas la vérité (sondage elabe, 24 mars 2020, Odoxa 24 et 25 mars 2020) 

Le virus de la désinformation est en ce moment plus dangereux que le coronavirus

Dans un monde où l'information et surtout leurs commentaires circulent plus rapidement que le virus, on peut comprendre que la désinformation devient un virus. Le confiné n’ayant que peu de contacts avec l’extérieur (puisque ceux-ci sont proscrits par décision de confinement) se tourne donc vers certains sites et autres réseaux sociaux sans autre filtre que les mots clés sur google. Qu'importe de vérifier la qualité des organismes qui s'expriment derrière l'écran. 

Mais surtout dans cette profusion, chacun a tendance à devenir un spécialiste à sa manière. Y allant bon train de son analyse personnelle en s'inspirant des "débats d'experts" et autres bavardages en continu sur les chaînes d'informations.

Confusion des messages et diminuation du capital confiance

De fait et, comme on bat du fouet pour faire monter la mayonnaise, les polémiques enflent au fur à mesure que l'on surfe sur internet ou que l'on zappe d'une chaîne à l'autre. Les dernières polémiques en date: la démission du professeur Raoult, ou la date du prochain discours d'Emmanuel Macron. ( Sera-t-il plus précis que la dernière fois? Utilisera-t-il encore le mot "guerre"?)

Les quelques messages du gouvernement se noient dans cette mayonnaise. La communication cahotique du pouvoir ne faisant rien pour arranger l'affaire. 

Nous avons listé un certain nombre de messages délivrés ces derniers jours et les questions directes et indirectes qu'elles ont provoquées dans le public.

 

 

 MESSAGE

OUI MAIS

Président Macron

Restez confiné chez vous pour vaincre la guerre pendant 15 jours

 

On ne connait pas les modalités du confinement
On n’est pas sur de la durée

Il ne faut pas arrêter l’appareil productif donc confinement pour 37 millions hormis les personnes pouvant justifier un besoin professionnel

Message contradictoire avec le confinement demandant une grande clarté

Attestation nécessaire pour sortir

Les modalités seront précisées plus tard

Premier Ministre
Philippe

Explique que le confinement sera surement plus long qu’il faut être plus rigoureux dans la gestion du confinement

Message d’exécution créant de l’incertitude

Tweet sur l’attestation demandant de mettre l’heure de sortie et précisant 1h par jour à 1 km

Comment fais-je pour aller travailler

Ministre de l’intérieur

Mise en place de l’attestation
 

3 variantes de l’attestation

On ne comprend plus pourquoi c’est maintenant 1km 1h par jour

Regis les amendes

Rapporte l’information sur les amendes des milliers d’incivilité

Ministre de la santé

Message sur la durée du confinement sur base de rapport du Comité Scientifique

Tout d’abord 15 jours, puis peut être 6 à 8 semaines le temps que la courbe s’inverse

Gere la polémique sur les masques et on cherche à qui attribuer la faute du manque de masque

Nous avons du stock mais pas assez

Gère les polémiques sur les traitements

Les experts ne s’accordent pas sur les messages, faut-il, ne faut il pas utiliser la chloroquine

Ministre de l’économie

Il ne faut pas interrompre le travail

Mais c’est devenu de plus en plus difficile de travailler, les routiers n’ont pas de station-service pour se reposer

 

Les règles qui s’appliquent en temps normal subsistent

 

Mais en temps de « guerre » nous avons besoin de plus de flexibilité

Le commerce (hyper, super, supérette) dans lequel vous travaillez va vous verser une prime de 1000€.

Oui mais : je suis intérimaire, seul mon employeur peut me verser une prime. Vais-je avoir la prime ? Mon employeur me répond que je dois m'estimer heureux de pouvoir travailler.

Ministère de l’éducation

Il est probable que les écoles ne réouvrent pas avant le 4 Mai

Envoi un message comme quoi le confinement va durer plus longtemps

Ministre de l’agriculture

Nous avons besoin de 200 000 personnes.  Les gens au chômage partiel venez nous aider

Oui mais comment, on a besoin d’une attestation d’employeur

Conseil Scientifique

Rapport du 23 mars mis en catimini sur le site du gouvernement. 
Confinement plus dur, confinement plus long

Mais aucune communication d’en haut

Experts externes

Ils s’enchainent à longueur de journée sur les plateaux télé ou dans les journaux quand ils ne parlent pas directement sur leur blog

Des messages contradictoires sur le confinement, les traitements

Lu sur internet

Des millions de messages s’enchainent sur les analyses en tout genre de l’anthropologue au consultant

Oui mais quelle vérité ?

Des pétitions pour demander au gouvernement l’usage de la Chloroquine

Les pétitions apparaissent comme les polémiques

Des milliers de messages humoristiques sur le confinement et ses conséquences circulent véhiculant des messages certes humoristiques mains se voulant parfois amener un semblant de sérieux

L’humour c’est bien mais attention à la désinformation

 

Clarification 

Il n'est donc pas vraiement surprenant que la confusion s’installe. Plusieurs rumeurs ont eu lieu sur un discours Présidentiel.  Le chef de l’état s’est habillé d’un costume de chef de Guerre.  Il aura lu les sondages comme les autres français et devra tirer les conclusions sur ce qui est nécessaire mais pas suffisant. .

Quand ce discours aura-t-il lieu ?  Surréagir n’est sûrement pas une bonne stratégie, mais laisser les confinés dans le flou, dans la confusion qui s’installe ne saura durer trop longtemps

Quel contenu ? 

Ici le plus grand challenge est sur la clarification complète des messages, quand on amène sa nation à la guerre afin de garder la confiance de ses combattants un message clair doit être délivré. L’incertitude doit être gérée dans cette crise d’une manière ou d’une autre mais il n’y a pas de place pour une augmentation de l’incertitude car au-delà des messages sur le Covid-19,  le prochain virus « pochevide » nous guette. Et et celui-là fera aussi beaucoup de dégâts.

Et pendant ce temps là 

Le personnel de santé, la logistique, les producteurs, la distribution tous ces francais non confinés sont au travail pour servir les intérêts des confinés.  Eux aussi ont besoin de faire garder les enfants.

Et pour finir, cette procédure proposée par SAMU 45, claire, efficace. Et tellement plus utile que certains débats stériles tournant en boucle ici et là et qui polluent l'information utile dans cette épreuve que nous traversons tous. 




 

Auteur(s): Xaver Azalbert- Directeur de la Publication


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Confinés et confus, l’incertitude s’installe

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-