Pour Brad Pitt, "La Passion du Christ" de Mel Gibson n'est rien d'autre que de la propagande scientologue

Pour Brad Pitt, "La Passion du Christ" de Mel Gibson n'est rien d'autre que de la propagande scientologue

Publié le :

Mardi 13 Septembre 2016 - 12:57

Mise à jour :

Mardi 13 Septembre 2016 - 13:04
Brad Pitt a annoncé qu'il prépare un film sur un sujet pour le moins atypique: Ponce Pilate, ce préfet romain qui a joué un rôle important dans la mort du Christ. Mais la star hollywoodienne en a profité pour dénoncer un film qu'il n'aime visiblement pas: "La Passion du Christ" de Mel Gibson.
©Icon Productions
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Brad Pitt sort de sa réserve pour critiquer un autre monument d’Hollywood. La star, et époux d’Angelina Jolie, s’est laissé aller à la polémique à l’encontre de Mel Gibson dans les pages du New York Times Style Magazine. Objet de la polémique? La Passion du Christ, film (et surtout projet personnel) réalisé par Mel Gibson en 2004 qui retrace les 12 dernières heures de la vie de Jésus-Christ, en insistant assez crûment sur sa mise à mort.

Or, Brad Pitt a lui aussi pour projet de réaliser un film sur un sujet assez voisin. Non pas sur Jésus mais sur Ponce Pilate, ce préfet de Judée qui a, selon les Evangiles, autorisé l’exécution de Jésus alors qu’il n’y était pas favorable de prime abord. Autorisant à la foule la libération d’un prisonnier condamné à la peine capitale, il sera incrédule face au choix populaire de libérer Barabbas (présenté comme un meurtrier) au lieu de Jésus. Demandant plusieurs fois la confirmation de la vox populi, en espérant la faire changer d’avis, il se résignera face à la pression populaire.

Et Brad Pitt est sans équivoque: il annonce que son film "ne sera certainement pas comme La Passion du Christ". Visiblement, la star de 52 ans n’a pas aimé le film, expliquant à son propos: "j'ai eu l'impression de regarder un film de propagande de L.Ron Hubbard". En référence au fondateur de la scientologie. Brad Pitt avait suivi l'enseignement de la scientologie, à l’époque où sa petite amie était l’actrice Juliette Lewis au début des années 1990. Ce qui ne l’a pas bouleveresé: il quittera en effet le groupe religieux controversé dès sa rupture.

Le film de Mel Gibson, où apparaît pour mémoire Monica Bellucci dans le rôle de Marie-Madeleine, est habituellement critiqué pour son niveau de violence explicite et par un discours qui, au yeux de certains, s’apparenterait à de l’antisémitisme. Des polémiques qui n’ont d’ailleurs pas refroidi Mel Gibson qui préparerait une suite qui devrait s’intituler La Résurrection.

 

Le film sorti en 2004, a déclenché des critiques sur sa violence et un antisémitisme présumé.


Commentaires

-