Résultats Présidentielle 2012

» S'identifier
Samedi 25 octobre, 15:25
Accueil > Pratique > Médecine > Don de sperme : l’anonymat levé

Don de sperme : l’anonymat levé

Médecine


Roselyne Bachelot a présenté mercredi le nouveau projet de loi sur la bioéthique, qui prévoit notamment de lever l’anonymat des donneurs de sperme.

Victoire pour les uns, dangereuse dérive pour les autres, le projet de loi sur la bioéthique validé mercredi en Conseil des ministres divise. Principal sujet de discorde, la mesure permettant de lever partiellement l’anonymat des donneurs de sperme. Si le texte présenté mercredi par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, est adopté par le Parlement, il permettra en effet aux enfants nés après une insémination artificielle par don de sperme (IAD) de connaître certaines caractéristiques de leur géniteur. L’âge, l’état de santé, les caractéristiques physiques, et éventuellement la situation familiale et la catégorie socioprofessionnelle, pourront être connus. Le texte va même plus loin car il prévoit, si le donneur y consent, de lever complètement l’anonymat et de permettre l’identification du donneur. Le gouvernement explique que ce texte « permet une meilleure prise en compte de l’intérêt de l’enfant ». Pour lui il s’agit aussi de « responsabiliser le don, sans imposer au donneur de révéler son identité ».

« Donner son sperme ce n’est pas donner son sang »

Pour les associations d’enfants nés après une IAD, c’est une première victoire. « Nous nous réjouissons évidemment de ce premier pas en avant initié par Roselyne Bachelot, souligne Pauline Tiberghien, présidente de Procréation médicalement anonyme. Le projet de loi reconnaît la quête des origines comme une quête légitime. » Mais elle veut malgré tout aller plus loin et lever totalement l’anonymat comme c’est le cas dans d’autres pays dans le monde. « Le fait de connaître ses propres origines ne doit pas dépendre d’autrui. Il faudrait que l’anonymat soit entièrement levé pour que l’enfant qui veut savoir d’où il vient puisse le faire. Il s’agit, bien sûr, de ne léser personne et ceux qui donneront seront pleinement consentants. Mais il faut que les donneurs de sperme soient conscients que donner son sperme, ce n’est pas comme donner son sang. Que ce soit à 20, 30, 40 ou 70 ans, les enfants issus d’un don de sperme ont le droit de savoir. »

Chute des dons

Mais la levée, même partielle, de l’anonymat suscite une vive inquiétude chez les professionnels, qui redoutent avant tout « des conséquences dramatiques » sur le nombre de donneurs, explique Louis Bujan, président de la Fédération des centres d’études et de conservation des œufs et du sperme (Cecos). « Quatre-vingts pour cent des donneurs sont pour l’anonymat », rappelle-t-il. Il craint aussi que les parents cachent davantage aux enfants la façon dont ils ont été conçus, alors que les Cecos les encouragent à révéler très tôt le mode de conception. Le fait de connaître l’identité de la donneuse d’ovocytes ou du donneur de spermatozoïdes « ne saurait répondre à la quête d’origine de certains enfants sur des milliers issus de dons », renchérit le Groupe d’études pour le don d’ovocytes (Gedo).

Les débats parlementaires promettent d’être animés, certains députés UMP ayant annoncé qu’ils ne voteraient pas en faveur du projet de loi.


Par Romain Katchadourian
C'est sur France Soir !

Plus d'articles Médecine

Réactions à cet article17 commentaires

  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 10:08

    Anonyme-77656
    Question...

    ... Pourquoi c'était anonyme avant les dons de sperme ?



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 10:13

    Anonyme-77656
    Dangereux...

    ... Mauvaise nouvelle vraiment..


    Il est évident que la levée de l'anonymat va permettre à certains de chasser des informations confidentielles à des fins contestables...


    Noous siommes dans une société du fric



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 10:42

    Anonyme-77656
    Tous les anciens qui ont fait

    Tous les anciens qui ont fait un don de sperme vont être connu aussi alors !!!


    Voici le plan qui se met bien en route quel ironie !!!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 10:43

    Anonyme-77656
    il est des choses que la receveuse doit savoir

    que le don du sperme soit anonyme ou pas il est des choses que la mère doit etre informée ne fus que les origines car celà éviterais bien des tensions pouvant survenir dans le couple.quand au donneur libre a lui de donner son accord a ce que ses origines et son son pédigrée soit divulgé si la demande expresse se fait mais cette chose doit rester confidentielle en premier lieu



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 10:44

    Anonyme-77656
    Que ceux qui ne sont pas d'accord...

    aillent se faire voir ailleurs.

    En effet, personne n'est obligé de donner son sperme.

    Avec cette loi, il y aura peut-être moins de donneurs, mais ceux qui donneront accepteront d'emblée que soient révélés certains renseignements, voire leur identité.



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 16:36

      Anonyme-77656
      mais bien sûr!!!

      Cela m'étonnerait que vous soyez en attente d'un don!!!! Les délais sont longs et c'est difficile pour les futurs parents! Effectivement, il y aura moins de donneurs donc encore plus d'attente pour les futurs parents qui sont déjà pénalisé. Les parents se serait bien passé de tout cela... Mais vous ne pouvez pas comprendre, vous n'êtes pas dans cette situation pour avoir de tels propos.



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 11:11

    Anonyme-77656
    L'interet de l'enfant d'abord

    Ce qui prime en toute chose dans le droit Français c'est l'intérêt de l'enfant, avant celui des donneurs ou de la mère!Toute la psychanalyse et psychologie moderne nous explique à longueur de temps que l'individu se construit à partir de ses répèers familiaux!comment un enfant qui ne sait rien de son père , peut ne pas souffrir toute sa vie; et ses propres enfants eux mêmes 'comment vivront ils leur propre situation?Pour faire plaisir à quelque uns, cessons de plonger les autres dans le malheur!Que les donneurs de sperme soient responsables, et tant pis s'il y en a moins!



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 28 oct à 11:26

      Anonyme-77656
      jumbofreddy ???????

      Je suis outré par de tels propos, « tant pis s'il y a moins de donneurs », non mais sans rire, je crois que vous ne savez ce dont vous parlez. Des couples attendent jusqu’à 2 ans pour un don de sperme, et beaucoup plus pour un don d’ovocyte, et tout cela après des années perdu à vouloir un enfant naturellement, et bien souvent après un parcours chaotique et long en PMA, tout ca parce qu’il n’y a bien évidement pas assé de don en France. Alors non votre réponse ne me satisfait pas, la levé de l’anonymat va surement faire renoncer un grand nombre de donneur, alors comment vont faire tous ces parents dans l’attente, dites moi ?? alors tant pis pour eux, ils n’avaient pas à être stériles ou super infertiles ??? non mais franchement trop facile de juger.

      Quand à la levé de l’anonymat je suis bien sur contre, le père c’est la personne qui a désiré cet enfant qui l’a élevé, qui l’a aidé à grandir, pour moi le donneur n’apporte qu’une cellule.

      Quand à la construction de l’enfant, je reste persuadé que l’accompagnement et le non taboue du sujet avec ses parents l’aideront à s’épanouir sans pour autant avoir cette quête de l’identification génétique.



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 21 oct à 12:32

    Anonyme-77656
    oh joli facteur

    Les plombiers, facteurs et autres prestataires de service, seront en premières lignes....



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 oct à 11:37

    Anonyme-77656
    J'ai deux amours

    J'ai deux amours,

    un ptit tube et papa !

    Le premier est gelé et le second très con!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 22 oct à 14:52

    Anonyme-77656
    Grave erreur !!!!!

    ou alors prévoir le futur en faisant des lois dès que l'anonymat fera place au savoir.

    Nous constatons que Roselyne a toujours des idées géniales pour mettre la pagaille partout.

    Et les dons du sang ???? anonymat ou pas ??? voyons Roselyne encore une idée à creuser!!!!!



    - Signaler un abus  
    • Par Anonyme-77656, le 23 oct à 19:08

      Anonyme-77656
      D'accord avec vous

      Je me demande si Bachelot ne s'est pas injectée elle-même les millions de vaccins inutiles payés avec nos impôts, histoire des les écouler.


      Ceci expliquerait peut-être une telle proposition...



      - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 23 oct à 19:02

    Anonyme-77656
    Ouf !!

    J'ai été sollicité il y a quelques années pour faire une don. En effet, une connaissance voulait y avoir recours, et le centre lui demandait de faire venir quelqu'un pour faire un autre don "en échange".


    Après des hésitations, j'ai refusé. Grand bien m'a pris !!


    On ne fait pas un don pour devenir père, on fait au contraire un don pour rendre service à quelqu'un qui souhaite devenir père. Si je voulais être père une fois de plus, j'aurais fait un autre enfant avec ma femme. Point.


    Si le législateur est trop bouché pour comprendre ça, qu'il change de métier.


    Pour ceux qui parlent du "droit de l'enfant à connaître son père": le vrai père, c'est celui qui élève son enfant, qui le voit grandir, qui s'en occupe pendant des années, qui lui transmet une éducation.


    La génétique n'est qu'un détail. Le donneur n'est pas le père.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 oct à 15:22

    Anonyme-77656
    un peu d'objectivité

    C'est trés bien d'avoir questionner Mme Pauline Tiberghien présidente de l'association PMA.

    Cependant dire que les associations d'enfants sont ravis sur cette base c'est oublier l'existence d'autres associations comme l'ADEDD qui certes sont moins médiatisées mais font un réel travail d'accompagnement et ne demandent pas la levée de l'anonymat.



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 30 oct à 02:24

    Anonyme-77656
    Bien sûr qu'il faut que

    Bien sûr qu'il faut que l'identité du donneur soit respectée, mais la génétique n'est pas qu'un détail !!

    Mon fiancé a été conçut par un don de sperme, il ne connait pas ses antécédents médicaux, je trouve très important pour une question de santé que ces informations soit révélées !!

    Le père qui élève l'enfant est bien sûr l'unique père puisque c'est lui qui éduque l'enfant et qui lui donne l'amour dont il a besoin.

    Une chose importante également c'est d'avoir la possibilité de connaître les demi-frères et ou demi-soeurs si les personnes le souhaitent.

    Mettez-vous aussi à la place de ses enfants, ils ont le droit d'avoir ces informations sans pour autant que l'identité du donneur soit révélée !!



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 3 nov à 18:33

    Anonyme-77656
    Dans le respect de l'anonymat

    Le don est un précieux cadeau du ciel pour qui peut en bénéficier. C'est une paillette de vie dans un parcours souvent sombre et il ne faut surtout pas que cela s'arrête. Les enfants issus d'un don anonyme peuvent se construire auprès de leur parents une vraie identité grâce à l'environnement familial notamment. En tant que professionnel de la santé je sais le poids de la génétique dans la conception mais je sais surtout l'impact de l'environnement dans la construction de la vie future. Quels sont ceux parmi vous qui peuvent prouver leur véritable origine biologique? N'y a -t-il pas 20% environ des enfants dont le géniteur n'est pas le père présumé sans qu'il y ait eu pour autant recours au CECOS .... Que Roselyne Bachelot se contente de gérer des sportifs et qu'elle laisse la médecine à ceux qui la pratique !



    - Signaler un abus  
  • Par Anonyme-77656, le 24 nov à 23:22

    Anonyme-77656
    Libre choix pour tous

    Toutes les obligations ou interdictions sont frustrantes.

    Ancien donneur de sperme, je suis pour que chacun puisse faire ce qu'il veut:

    - le donneur décide d'être anonyme ou autorise l'accès à des informations le concernant ou à sa personne

    - les enfants demandent leur origine s'ils le désirent

    Je n'ai pas d'état d'âme, pas besoin de savoir ce que sont devenu mes dons, mais si un enfant veut me connaitre, je voudrais pouvoir satisfaire sa demande.

    Dans le cadre d'une législation adaptée.



    - Signaler un abus  
Publié : 21/10/10 - 09h15
Mis à jour : 21/10/10 - 18h27
  • Texte plus grand
  • Texte plus petit


FranceSoir l'e-mag en PDF
FranceSoir l’e-mag a 1 an
N° anniversaire gratuit à découvrir en PDF
Télécharger

France-Soir sur Facebook

Plus d’articles


Dernières vidéos

Audiences TV : Taxi est loin devant

» Voir toutes les vidéos

Les derniers commentaires

    Les membres les plus actifs

    • nellyolson nellyolson, le 21 sep à 19:55

      403640 points
      3716 commentaires

      En savoir plus sur nellyolson


    • HeyBaal HeyBaal, le 26 jui à 17:29

      391690 points
      5570 commentaires

      En savoir plus sur HeyBaal


    • pasloi pasloi, le 3 mai à 21:48

      254340 points
      2433 commentaires

      En savoir plus sur pasloi


    • Bluesun Bluesun, le 26 jui à 17:21

      238710 points
      2987 commentaires

      En savoir plus sur Bluesun


    • rafale rafale, le 25 jui à 23:39

      186380 points
      1063 commentaires

      En savoir plus sur rafale


    Quiz

    Testez vos connaissances

    Quiz Info : Insolites, Retraite, Football et Hollande


    Programmes TV du jour

    Horoscope Quotidien 2012

    Minute Trente de Montvalon

    Faits Divers Les maisons de l'horreur