Procès Outreau: Dimitri Delay accuse Daniel Legrand de l'avoir abusé sexuellement

Procès Outreau: Dimitri Delay accuse Daniel Legrand de l'avoir abusé sexuellement

Publié le :

Lundi 01 Juin 2015 - 17:47

Mise à jour :

Lundi 01 Juin 2015 - 17:51
©Mathieu Pattier/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Dimitri Delay, 3e fils de la famille Delay a témoigné au procès de Daniel Legrand, a maintenu ses accusations contre ce dernier. L'accusé, déjà innocenté en 2005 pour les faits qui seraient survenus alors qu'il était majeur, est jugé pour les mêmes allégations, mais cette fois pour la période où il était mineur.

Le troisième enfant Delay à s'être porté civile contre Daniel Legrand, Dimitri, l'a, comme ses frères, accusé de l'avoir abusé sexuellement pendant son enfance. "Je sais qui m'a agressé. Le réseau n'était pas qu'à Outreau. J'ai vu des visages, c'est pas des visages inventifs (sic). Je suis pas allé sur une autre planète pour inventer" a expliqué le cadet des frères Delay.

Ces viols se seraient déroulés "en Belgique et dans l'appartement de la Tour du Renard à Outreau".  Dimitri Delay a en outre déclaré que le père homonyme de Daniel Legrand (acquitté comme son fils en 2005) faisait partie de ses agresseurs. Mais il n'a pas su expliquer pourquoi dans son enfance il n'avait cité à son assistante familiale qu'un seul "Dany Legrand" et pas deux. "J'étais petit à l'époque... Ça peut être un prénom, ça peut être un surnom...", a-t-il déclaré au président Philippe Dary. 

Ses frères Chérif, 25 ans, et Jonathan, 21 ans, également partie civile, ont aussi désigné Daniel Legrand fils comme agresseur lors de la première semaine de ce procès entamé le 19 mai, mais de même, sans pouvoir donner de précisions. Aucun de ces trois garçons n'avait reconnu Daniel Legrand comme agresseur lors des deux premiers procès de l'affaire, en 2004 à Saint-Omer et en 2005 à Paris.

Thierry Delay et Myriam Badaoui, parents de quatre enfants victimes, et respectivement condamné à 20 et 15 ans de réclusion criminelle pour les viols répétés de leurs enfants ont pour leur part disculper Daniel Legrand. Aurélie Grenon et David Delplanque, les voisins qui ont participé aux agressions sexuelles sur les enfants du couple Delay ont également l'ont également disculpé.

Déjà acquitté en 2005 des accusations de viols sur les enfants Delay qui auraient été commis lorsqu'il était majeur, Daniel Legrand, l'un des 13 acquittés des procès d'Outreau, comparaît actuellement devant la cour d'assises des mineurs de Rennes pour les mêmes faits, mais qui auraient été commis alors qu'il était mineur. Et qui ne dépendent donc pas de la même juridiction.


 

Daniel Legrand a été de nouveau mis en cause par l'un des fils de la famille Delay.




Commentaires

-