Ballon d'Or: et de cinq pour Messi

Football

Ballon d'Or: et de cinq pour Messi

Publié le :

Lundi 11 Janvier 2016 - 17:41

Mise à jour :

Lundi 11 Janvier 2016 - 20:01
Sans surprise, Lionel Messi a remporté lundi soir son cinquième Ballon d'or, récompense qui distingue chaque année le meilleur footballeur jouant en Europe. Auteur d'une nouvelle saison exceptionnelle avec le FC Barcelone, il devance le Portugais Cristiano Ronaldo (Real madrid) et le Brésilien Neymar (FC Barcelone).
©Capture d'écran L'Equipe21
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

61 matches, 48 buts et 26 passes décisives. C'est le nouveau bilan exceptionnel signé Lionel Messi, toutes compétitions confondues, en 2015. Le petit Argentin (1m69) du FC Barcelone continue de marcher sur la planète football et a remporté lundi 11, sans surprise, son cinquième Ballon d'Or, après ceux de 2009, 2010, 2011 et 2012.

Si ces deux dernières années, le joueur de 28 ans s'inclinait à chaque fois contre Cristiano Ronaldo, le voilà repassé devant son rival. Meneur de jeu d'un FC Barcelone flamboyant en 2015 (cinq trophées gagnés), buteur en finale de la Ligue des champions (remportée 3-1 par les Catalans face à la Juventus Turin), et toujours aussi apprécié pour sa modestie, Messi entre encore plus dans l'histoire du ballon rond. En 2012, il avait déjà battu le record du nombre de Ballons d'or glanés, devançant le Français Michel Platini, les Néerlandais Johan Cruyff et Marco van Basten, et enfin Cristiano Ronaldo, tous arrêtés à trois récompenses.

Ce lundi 11 janvier, il s'envole, seul, loin des autres légendes. De quoi multiplier les éloges déjà faites à son égard. "Qui est le meilleur joueur du monde? Leo Messi. Qui est le meilleur joueur de l'histoire? Leo Messi", avait déclaré l'entraîneur français d'Arsenal, Arsène Wenger. L'ancien grand joueur bulgare Hristo Stoichkov, vainqueur du Ballon d'Or 1994, avait également son mot à dire sur le phénomène argentin. "A l'époque, ils disaient pouvoir me stopper avec un pistolet. Aujourd'hui, tu as besoin d'une mitraillette pour stopper Messi". Les sceptiques mettront une nouvelle fois en avant le maillon faible de l'Argentin: son incapacité à mener sa sélection au sommet. S'il rafle tout avec son club, Messi n'a toujours pas remporté le moindre titre avec l'Albiceleste, battue par le Chili en finale de la Copa America l'été dernier. Sans conséquence, puisque ses concurrents directs au Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo et Neymar (son coéquipier au Barça), n'ont pas brillé sur la scène internationale.

Ternie par des multiples crises et scandales de corruption, c'est dans une drôle d'ambiance que la Fifa a organisé la cérémonie à Zurich (Suisse). Car depuis 2009, la Fédération internationale s'est alliée à France Football (magazine fondateur du Ballon d'or en 1956) pour décerner le trophée. Les règles ont d'ailleurs été modifiées. Jusqu'en 2009, le classement était établi par les votes d'un panel international de journalistes. Depuis, ce sont les 208 sélectionneurs des pays membres de la Fifa, les 208 capitaines de sélections et un panel de 208 journalistes représentants ces pays qui ont leur mot à dire. Chaque membre du jury doit nommer trois joueurs: le premier récolte 5 points, le deuxième 3 points, et le troisième 1 point. Le joueur avec le plus de points soulève le Ballon d'Or. En l'occurrence Lionel Messi, maître absolu des chiffres et des statistiques. 

Pour ce vote 2015, Messi a obtenu 41,33% des voix des jurés, contre 27,76% pour Cristiano Ronaldo et 7,86% pour Neymar. Le trophée lui a été remis par le Brésilien Kaka, ancien lauréat (en 2007), lors d'une cérémonie au palais des congrès de Zuriche (Suisse).

 

 

Lionel Messi a reçu lundi un cinquième Ballon d'or, record absolu.

Commentaires

-