Gérard Depardieu: il tue deux lions et les mange

Gérard Depardieu: il tue deux lions et les mange

Publié le :

Dimanche 14 Décembre 2014 - 12:10

Mise à jour :

Dimanche 14 Décembre 2014 - 14:13
Deux lions, Gérard Depardieu a affirmé dans une interview publiée samedi 12 décembre avoir mangé deux lions. Il les aurait également tués lui-même.
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Comme chacun sait, Obélix a un sacré coup de fourchette. Eh bien Gérard Depardieu, l'acteur qui incarne le célèbre gaulois "légèrement enrobé", aussi. Dernière preuve en date: il aurait récemment mangé deux lions.

Ce qui pourrait passer pour une boutade n'en est a priori pas une. C'est du moins Gérard Depardieu lui-même qui l'affirme lors d'une interview publiée samedi 12 dans la version magazine du quotidien britannique The Independant.

"Nous sommes tombés en panne sur une piste dans la brousse, au Burkina Faso. Deux lions nous faisaient face. Ils ne voulaient pas bouger. Les heures ont passé sans que l'on puisse sortir de la voiture et le conducteur africain avait vraiment très peur. Nous n'avions pas le choix, nous devions les tuer", détaille l'acteur français au journaliste qui l'interroge sur une péripétie qui lui est arrivée en Afrique en septembre dernier.

Le journaliste qui l'interroge lui demande alors s'il a fait "une descente de lit" des deux félins. "Je les ai mangés", répond Gérard Depardieu, très sérieusement. Son intervieweur, interloqué: "vous les avez mangés?". "Oui", répond simplement l'acteur célèbre pour ses frasques.

C'est donc une nouvelle page de la "légende" de Gérard Depardieu qui s'est écrit au cœur de la savane africaine. Une anecdote de taille, mais qui n'est peut-être pas la plus incroyable.

En septembre dernier, il assurait ainsi lors d'une autre interview au magazine So Film, qu'il pouvait boire jusqu'à 14 bouteilles d'alcool divers par jour sans être "complètement bourré, juste un peu éméché".

 

Gérard Depardieu: "nous n'avions pas le choix, nous devions les tuer".

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-