Jeux olympiques: Paris 1924, un siècle avant Paris 2024 (DIAPORAMA)

Il y a 100 ans

Jeux olympiques: Paris 1924, un siècle avant Paris 2024 (DIAPORAMA)

Publié le :

Dimanche 27 Août 2017 - 08:39

Mise à jour :

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40
Un siècle avant Paris 2024, la capitale avait déjà organisé les Jeux olympiques. En 1924, les Jeux de la VIIIe olympiade avaient comme stade olympique le stade de Colombes et la France y obtint 38 médailles, dont 13 en or.
©Le Miroir des sports/Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur : JmC

-A +A

Après les premiers Jeux olympiques de l'ère moderne organisés en 1896 à Athènes sous l'impulsion du baron Pierre de Coubertin, Paris avait accueilli les deuxièmes, quatre ans plus tard en 1900, et a récidivé en 1924 pour les septièmes J.O. d'été (les Jeux de la VIIIe olympiade, puisque ceux de 1916 attribués à Berlin furent annulés pour cause de Première Guerre mondiale).

À l'époque, déjà, une double attribution avait eu lieu pour ces J.O. d'été: 1924 pour Paris, 1928 pour Amsterdam. Los Angeles, battue, avait bénéficié des Jeux de 1932.

Ces Jeux de Paris 1924, du 4 mai au 27 juillet, eurent comme stade olympique le stade de Colombes (aujourd'hui stade Yves-du-Manoir), en banlieue nord-ouest de Paris. Plus de 3.000 athlètes de 44 pays y participèrent, les États-Unis dominant les épreuves avec 99 médailles (dont 45 d'or), devant la Finlande (37 médailles, dont 14 d'or) et la France (38 médailles, dont 13 d'or).

Les épreuves reines furent bien sûr celles de l'athlétisme, avec une domination des Américains et des Finlandais qui remportèrent respectivement 12 et 10 des 27 médailles d'or attribuées. Les vedettes de ces Jeux furent les "Finlandais volants" Paavo Nurmi avec cinq médailles d'or (1.500m, 5.000m, 3.000m par équipes, cross individuel, cross par équipes) et Ville Ritola avec six médailles (quatre en or: 3.000m steeple, 10.000m, 3.000m par équipes, cross par équipes; deux en argent: 5.000m, cross individuel), et les doubles médaillés d'or américains Clarence Houser (lancer du poids et lancer du disque) et Harold Osborn (saut en hauteur et décathlon).

Mais ces épreuves d'athlétisme des Jeux 1924 furent popularisées par le film du réalisateur britannique Hugh Hudson Les chariots de feu en 1981, qui raconte l'amitié entre les champions Harold Abrahams et Eric Liddell, qui défendirent leurs convictions. Le premier, juif, qui lutta contre l'antisémitisme et la barrière des classes sociales, devint champion olympique du 100m. Le second, protestant presbytérien pratiquant, déclara forfait pour ce 100m car sa religion lui interdisait de courir un dimanche mais devint champion olympique du 400m, couru un jeudi.

Un autre grand héros de ces Jeux fut le nageur américain Johnny Weissmuller, futur interprète de Tarzan au cinéma, qui remporta trois médailles d'or (100m nage libre, 400m nage libre, 4×200m nage libre) et une médaille de bronze (water-polo). Pour ces épreuves de natation fut construite la piscine des Tourelles dans le 20e arrondissement, aujourd'hui nommée piscine Georges-Vallerey.

L'Uruguay remporta le tournoi de football (en battant en finale la Suisse 3-0) et les États-Unis celui de rugby (en battant la France 17-3) avec des joueurs de football américain. Côté français, les plus remarqués furent le cycliste Armand Blanchonnet, double médaille d'or (épreuve sur route individuelle et épreuve sur route par équipes avec René Hamel et Georges Wambst) et l'escrimeur Roger Ducret qui remportera cinq médailles dans les trois disciplines (trois d'or: fleuret individuel, fleuret par équipes, épée par équipes; deux d'argent: épée individuel, sabre individuel).

(Voir ci-dessous une vidéo du CIO sur la finale du tournoi de rugby remportée 17-3 par les États-Unis contre la France, et un diaporama sur les J.O. 1924):

Auteur : JmC

Paris organisa les Jeux olympiques d'été en 1924, après avoir accueilli ceux de 1900.

Commentaires

-