Nabilla mise en examen et placée en détention (DIAPORAMA)

Nabilla mise en examen et placée en détention (DIAPORAMA)

Publié le :

Dimanche 09 Novembre 2014 - 09:51

Mise à jour :

Dimanche 09 Novembre 2014 - 09:56
Après 36 heures de garde à vue, Nabilla a été mise en examen pour "tentative d'homicide volontaire", et écrouée. Les enquêteurs la soupçonnent d'avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara.
©Zacharie Scheurer/AP/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Malgré les différentes versions avancées par Nabilla et Thomas Vergara, les enquêteurs semblent persuadés que la starlette de la téléréalité a poignardé son compagnon, dans la nuit de jeudi à vendredi.

La jeune femme, au terme de 36 heures de garde à vue, a été mise en examen samedi soir pour "tentative d'homicide volontaire".

Elle a ensuite été placée en détention provisoire, à la demande du parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine). Les journalistes ont pu voir un fourgon de la gendarmerie et une voiture de police quittant le palais de justice de Nanterre.

Nabilla est soupçonnée d'avoir porté des coups de couteau à Thomas Vergara dans la nuit de jeudi à vendredi dans leur appartement-hôtel de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Le jeune homme, lui aussi issu de la téléréalité, a été hospitalisé avec de sérieuses blessures au thorax, mais ses jours ne sont pas en danger.

Devant les enquêteurs, l'un comme l'autre ont avancé des versions différentes et contradictoires des faits: une auto-blessure par accident, une agression de trois hommes, etc. Selon BFMTV, le couteau qui a blessé Thomas Vergara ne comporterait aucune trace d'ADN de Nabilla.

Ce différend présumé à coups d'arme blanche n'est cependant pas une première au sein de ce couple tumultueux et très médiatisé, qui s'était formé en 2013, lors de la saison-5 de l'émission Les Anges de la téléréalité sur NRJ12.

Le 8 août dernier en effet, Nabilla aurait déjà frappé Thomas avec un couteau –dans le dos, cette fois-ci. C'est ce qui a incité le parquet de Nanterre à ajouter, outre sa mise en examen pour "tentative d'homicide volontaire", qu'elle était aussi soupçonnée de "violences volontaires aggravées" pour ces précédents faits, qui avaient eu lieu à Coudoux (Bouches-du-Rhône).

Nabilla et Thomas posent pour les photographes avant le défilé Jean Paul Gaultier en juillet 2014.


Commentaires

-