Yannick Alléno: le chef étoilé accusé de violences contre ses employés

Yannick Alléno: le chef étoilé accusé de violences contre ses employés

Publié le :

Mardi 10 Mars 2015 - 21:04

Mise à jour :

Mercredi 11 Mars 2015 - 13:40
Selon une enquête menée par Francetvinfo, le chef cuisinier Yannick Alléno mènerait la vie dure à ses équipes. Certains employés ont dénoncé les conditions de travail et les méthodes brutales du chef étoilé.
©Revelli Beaumont/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Fraîchement auréolé d'une troisième étoile au guide Michelin pour sa cuisine au Pavillon Ledoyen à Paris, le chef cuisinier Yannick Alléno est pointé du doigt dans une affaire de violences en cuisine. Selon Francetvinfo, qui a mené une longue enquête en coulisse, le chef et son second, Sébastien Lefort, auraient donné des coups et harcelé la brigade, dès leur arrivée dans l'établissement en juillet 2014. Cette version a toutefois été démentie par le chef 3 étoiles.

Si en apparence, tout avait l'air d'être parfait, l'envers du décor ne serait à priori pas le même. Les témoignages recueillis sont édifiants. "Ça a été l'hécatombe. Dans les cuisines, il ne reste pratiquement plus personne de l'ancienne équipe. Ils les ont tous fait craquer pour les mettre à la porte", a raconté l'un d'eux à Francetvinfo. "Depuis qu'Alléno a obtenu trois étoiles, il passe partout à la télévision. Moi, ça me dégoûte complètement, poursuit le commis. Je veux que les gens apprennent que derrière tout ça, les salariés vivent un cauchemar", a-t-il ajouté.

Selon les témoignages, les violences auraient débuté en juillet dernier. Le chef cuisinier s'en serait pris physiquement à l'un des membres de la brigade durant le service. Le garçon aurait ainsi reçu un coup de genou dans la cuisse suite à une erreur concernant la sélection d'un morceau de viande. Contacté par Francetvinfo, Yannick Alléno s'est défendu face à ses accusations. Il a assuré n'avoir "jamais porté atteinte physiquement" au cuisinier. "On était dans un climat social compliqué au mois de juillet. Mais je suis strict au niveau légal et je suis très attentif au bien-être de mes employés", a-t-il poursuivi.

Outre les violences, le chef n'hésiterait pas à pousser à bout ses employés. "La restauration est un milieu où on ne compte pas ses heures, mais là, c'était vraiment trop. C'était infernal, Je commençais à 8 heures pour finir à 1 heure du matin. On n'avait pas le droit de manger, ni d'aller fumer", a témoigné  une commis.

Si la star de la gastronomie française a beau démentir toute violence et tout comportement abusif à l'encontre de sa brigade, elle risque d’avoir des soucis devant la justice: deux ex-employés auraient déposé plainte contre lui aux prud’­hommes.

Arrivé en juillet 2014 au Pavillon Ledoyen, Yannick Alléno a été couronné de trois étoiles.


Commentaires

-