Aide exceptionnelle de l’Etat : les jeunes ne toucheront pas les 150€ promis par Emmanuel Macron

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Aide exceptionnelle de l’Etat : les jeunes ne toucheront pas les 150€ promis par Emmanuel Macron

Publié le 16/10/2020 à 10:48
Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
L’aide annoncée mercredi ne sera finalement pas versée aux bénéficiaires des APL qui n’ont pas d’enfant. Ce revirement soudain concerne notamment les jeunes. 
 
Et pourtant, mercredi soir, le chef de l’Etat avait été clair, tout au moins le croyait-on :
 
« Ce que nous allons faire, parce que c’est le dispositif le plus large et le plus efficace, c’est pour les bénéficiaires du RSA et des APL, ce qui touche du coup tous les jeunes, les 18-25 ans, une aide exceptionnelle de 150€ plus 100€ par enfant »
 
Lors de sa conférence de presse du lendemain, le premier ministre a précisé que cette aide, destinée à soutenir les bénéficiaires du RSA, des APL et de l’ASS (Allocation de solidarité spécifique), concernera 4,1 million de foyers. 
 
Les conditions changent
 
Or ses services viennent de faire savoir que pour les personnes qui touchent les APL, le montant de l’aide sera de 100€… par enfant.
 
Ce cafouillage de l’exécutif mène tout droit à une exclusion des jeunes du dispositif : ils n’ont pas le droit au RSA jusqu’à leurs 25 ans et pas d’enfant dans la grande majorité des cas.
 
« C’est dur d’avoir 20 ans en 2020 »
 
Au commentaire compassionnel du président de la République lors de son allocution télévisée succède donc aujourd’hui une véritable douche froide. 
 
Jeunes, et précaires
 
Selon une enquête Ipsos, 74% des jeunes se sont retrouvés en difficulté financière pendant la crise sanitaire du printemps et nombre d’entre eux sont venus grossir les rangs des bénéficiaires de distributions alimentaires ou/et d’épiceries solidaires. 
 
Les mesures de restrictions privent aujourd’hui beaucoup d’entre eux, et particulièrement des étudiants, de leurs petits boulots dans des bars ou des restaurants. 
 
Christophe Robert, le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, n’est pas le seul à s’émouvoir du revirement du gouvernement :
 
« Les jeunes, tout le monde le sait, sont parmi les plus fragilisés par cette crise sanitaire, économique et sociale. C’est incompréhensible, c’est même insupportable ! »
 
Samedi, Jean Castex doit faire de nouvelles annonces à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère. Qui sait, les jeunes seront peut-être pris en considération… 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les jeunes qui touchent les aides au logement n'auront finalement pas droit à l'aide exceptionnelle

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-