Air France: la compagnie aérienne s'apprêterait à supprimer 5.000 postes

Air France: la compagnie aérienne s'apprêterait à supprimer 5.000 postes

Publié le :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 09:40

Mise à jour :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 14:22
Selon "Le Figaro", Air France envisagerait de supprimer 5.000 emplois dans les prochains mois. Le PDG de la compagnie a toutefois refusé de confirmer l'information, le plan n'ayant pas encore été discuté avec les organisations syndicales et les instances de direction du groupe.
©BriYYZ/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Air France envisagerait un nouveau plan de suppression de postes dans les prochains mois. Selon Le Figaro, il pourrait porter sur 5.000 emplois (sur les 96.000 d’Air France-KLM), soit autant que celui décidé en juin 2012 par Alexandre de Juniac, alors nouveau PDG d’Air France-KLM. A partir d’octobre 2013, il avait à nouveau supprimé 2.800 postes. Le 18 décembre dernier, la compagnie avait d’ailleurs annoncé que "des actions complémentaires de réductions des coûts" étaient en train d’être étudiées.

Contacté par Le Figaro, Frédéric Gagey, le PDG du groupe, n’a pas souhaité confirmer le calendrier ou le chiffre de 5.000 postes. "Rien n'est encore décidé s'agissant d'un éventuel nouveau plan de départs volontaires. Il est donc parfaitement prématuré de l'évoquer, tant sur le principe que sur son éventuelle ampleur", a-t-il insisté. Car le nouveau plan n'a pas encore été évoqué avec les organisations syndicales ni même avec les instances de direction du groupe. Toutefois, conscients du manque de compétitivité d’Air France par rapport à ses concurrents, les salariés s’y attendent fortement.  

Selon un administrateur également contacté par Le Figaro, "la direction de la compagnie n’a pas le choix. Si un tel plan n’est pas lancé rapidement, Air France sera morte dans deux ans". Quant aux actionnaires, il font pression, estimant que la restructuration lancée il y a trois ans n’a pas porté ses fruits assez rapidement.

En effet, en 2012, la direction du groupe s’était engagée à ce que la dette nette de 6 milliards d’euros soit ramenée à 4 milliards fin 2014. En septembre dernier, elle s’élevait encore à 5,27 millions d’euros.

 


 

Air France s'apprêterait à supprimer 5.000 postes, selon "Le Figaro"


Commentaires

-