Beaujolais nouveau, l’art de vivre à la française mis à mal par l’épidémie de coronavirus !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Beaujolais nouveau, l’art de vivre à la française mis à mal par l’épidémie de coronavirus !

Publié le 18/11/2020 à 08:38
JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le Beaujolais Nouveau ne fera pas exception à la règle, et toutes les festivités organisées pour la commercialisation de ce vin primeur sont d’ores et déjà annulées.

Dans quelques heures, les œnologues amateurs et confirmés se réjouiront de pouvoir déboucher leur bouteille de « Beaujolais Nouveau ». Véritable institution dans « l’art de vivre à la française », ce rendez-vous du 3ème jeudi de Novembre sera fortement impacté, cette année, par la crise sanitaire.

La convivialité du Beaujolais nouveau résistera-t-elle à la crise sanitaire ?

Bien que ce soit en 1985 que la date officielle de commercialisation du Beaujolais nouveau ait été arrêtée, ce vin primeur est apparu dès le début des années 1950. Depuis, c’est une invitation à la convivialité et au partage, qui est lancée à toute la population. Dans ce terroir, situé au Nord de Lyon, le « Nouveau » est l’occasion de fêtes et de rassemblements en tout genre. Naturellement, cette année, tout a été annulé.

Avec 20 à 22 millions de bouteilles produites chaque année, ce primeur représente environ 25 % de la production beaujolaise. Aujourd’hui, il est commercialisé dans plus de 110 pays, tous impactés par la crise sanitaire. Autant dire, que le cru 2020 ne ressemblera à aucun autre.

Et, les vignerons s’alarment aussi, pour le Beaujolais Nouveau comme pour toute leur production, de la fermeture des bars et restaurants, ces lieux dédiés à l’échange et à la dégustation de ces breuvages. Désormais, ils sont tous tournés vers des jours meilleurs, et attendent avec impatience le retour du Paradis, le vin bourru du Beaujolais.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les fêtes du Beaujolais Nouveau sont annulées en 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-