CGT: Philippe Martinez bientôt secrétaire général du syndicat?

Ne reste (peut-être) plus qu'une étape

CGT: Philippe Martinez bientôt secrétaire général du syndicat?

Publié le :

Jeudi 29 Janvier 2015 - 18:08

Mise à jour :

Jeudi 29 Janvier 2015 - 21:04
La direction de la CGT a avalisé ce jeudi la nouvelle équipe proposée par Philippe Martinez. Si ce dernier réussit également à convaincre le "parlement" de la centrale, qui se réunit la semaine prochaine, il deviendra officiellement secrétaire général du syndicat.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Philippe Martinez se rapproche encore un peu plus de la tête de la CGT. La direction du syndicat a validé ce jeudi la nouvelle équipe proposée par le probable futur successeur de Thierry Lepaon, selon des sources internes. Il ne lui reste plus désormais qu'à convaincre le Comité confédéral national (CCN, le "parlement" de la CGT) pour devenir secrétaire général.

Depuis la démission forcée de Thierry Lepaon, suite à une série d'affaires liées à son train de vie est des indemnités qu'il avait reçues de la CGT, la centrale est enlisée dans une grave crise interne. Très vite pressenti pour prendre la tête du syndicat, Philippe Martinez a pourtant déjà subit un camouflet, le 13 janvier dernier, lorsque sa première proposition d'équipe a été rejetée par le CCN. Le Comité lui reprochait une sélection comprenant peu trop de cadres proches de Thierry Lepaon.

Un écueil qui pourrait cette fois être évité, même si certains des noms controversés figurent toujours dans cette nouvelle équipe (celui de Colette Duynslaeger, numéro un de La Poste, comme administratrice-trésorière notamment). Pour autant, cette nouvelle mouture apparaissant plus équilibrée, et donc moins sujette à crispation, il se pourrait bien que Philippe Martinez parvienne à réunir les deux tiers des voix du CCN, qui se réunira mardi 3 et mercredi 4 février, nécessaires à sa validation.

"On s'achemine vers la solution Martinez parce que tout le monde à la CGT a peur du vide", analyse un bon connaisseur de la CGT pour Le Point. Mais la même source de rappeler que la crise de succession qui secoue actuellement la CGT –déjà éprouvée lorsqu'il avait fallu remplacer Bernard Thibault– est surtout le signe d'une "fracture interne grave". "Il y a le risque d'une balkanisation interne", conclut-il.

La nouvelle équipe qui sera présentée au CCN:

Marie Saavedra (UD Vaucluse), Gisèle Vidallet (UD Haute-Garonne), Pascal Joly (Urif), Grégory Roux (cheminots), Fabrice Angei (services publics), Virginie Gensel-Imbrecht (énergie), Céline Verzeletti (fonction publique), Denis Lalys (organismes sociaux), Colette Duynslaeger (La Poste).

 

Philippe Martinez a déjà vu sa première proposition d'équipe refusée par le "parlement" de la CGT, le 13 janvier dernier.

Commentaires

-