Danièle Nouy (BCE) à propos de l'effondrement du rouble: "les expositions des banques européennes sont limitées et gérables vis-à-vis de la Russie"

Assainissement

Danièle Nouy (BCE) à propos de l'effondrement du rouble: "les expositions des banques européennes sont limitées et gérables vis-à-vis de la Russie"

Publié le :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 08:47

Mise à jour :

Mercredi 17 Décembre 2014 - 09:45
Danièle Nouy, présidente du conseil de supervision au sein de la Banque centrale européenne, était l'invitée d'Europe-1 ce mercredi. Elle s'est exprimée sur le contrôle des banques en Europe ainsi que sur la santé des banques grecques et russes -alors que l'effondrement du rouble inquiète certains.
©Capture d'écran Europe1
PARTAGER :
-A +A

Le contrôle de l'ensemble des banques européennes

"Nous sommes en charge de 4.700 banques à peu près. Nous avons 6.000 superviseurs dont 1.000 à la BCE (Banque centrale européenne NDLR). En France la supervision bancaire est faite par l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ndlr)".

"On peut recevoir toutes les informations dont on a besoin sous toute forme ou des réponses à des questions quand il y a des situations de tension et envoyer des inspecteurs dans ces banques à tout moment. On ne peut rien nous refuser".

 

La santé des banques européennes et françaises

"On vient de terminer un examen des activités bancaires. Les investisseurs doivent être rassurés de la grande transparence". (…)

"Depuis la crise, les exigences en fonds propres des banques ont été renforcées".

"Nous pensons que les banques doivent prêter à l'économie, aux entreprises, aux particuliers pour développer la croissance, nous en avons besoin. Pour cela, elles doivent être en bonne situation. C'est ce que nous avons fait avec cet exercice d'analyse bancaire".

 

L'effondrement du rouble en Russie

"Les marchés vont être nerveux pendant quelques semaines mais les expositions des banques européennes sont d'une dimension (telle) qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir".

"La réglementation européenne a prévu une séparation entre le superviseur et la surveillance des marchés". (…)

"Les expositions des banques européennes sont limitées et gérables vis-à-vis de la Russie".

 

La santé financière de la Grèce

"Les Grecs ont déjà fait beaucoup d'efforts. Les banques grecques ont eu des résultats encourageants, je reste optimiste".

 

La montée des extrêmes et la sortie de l'Europe

"Ca n'est pas mon domaine de compétences. Mais en tant que citoyenne je pense que ça serait une mauvaise idée".

 

Les banques défaillantes

"Une bonne partie des réformes concernant les banques vise à protéger les déposants, les emprunteurs, en faisant que les banques aient des bilans sains".

"Ca doit être les actionnaires et les créanciers des banques qui absorbent les pertes. Il y a un mécanisme de résolution européenne qui se met en place avec un fonds dédié".

"Dans la supervision européenne, dans les équipes de supervision conjointe, le patron de l'équipe n'est pas de la même nationalité que la banque. Cela permet un angle différent".

 

Les réformes financières françaises

"C'est un sujet sur lequel je me garderais bien de répondre".

 

Le contrôle des rémunérations excessives dans les banques

"Depuis la crise, il y a des réglementations notamment européennes et au niveau international qui donnent aux superviseurs le pouvoir d'imposer des limitations de dividendes de certaines formes de rémunérations dangereuses qui poussent au crime".

"Tout succès européen viendra encourager les efforts envers plus d'Europe. On a une force de frappe beaucoup plus forte quand on est 18 pays en termes de résolution bancaire".

 

 

Danièle Nouy sur Europe 1 ce mercredi.

Commentaires

-