Dysfonctionnements à la Sorbonne : « Responsable mais pas coupable » pour Thomas Clay

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Dysfonctionnements à la Sorbonne : « Responsable mais pas coupable » pour Thomas Clay

Publié le 04/11/2020 à 10:20
-
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Dans  un précédent article, nous évoquions les sérieux problèmes rencontrés par l’université Paris 1- La Sorbonne sur le dossier de l’avocat Arash Derambarsh. Selon l’administrateur provisoire de l’Université, Thomas Clay, l’enquête interne pointe “une série de dysfonctionnements internes et des fautes individuelles partagées entre de multiples acteurs.”

L’administrateur provisoire de l’Université Paris 1-La Sorbonne, Thomas Clay, s’est exprimé concernant la thèse supposée plagiée de l’avocat Maître Arash Derambarsh. Il avait demandé un rapport interne dans une enquête publiée par nos confrères du Courrier de l’Atlas.  Il a reconnu « une série de dysfonctionnements internes et à des fautes individuelles partagées entre de multiples acteurs, quoique de manière inégale entre eux ».

Et chose surprenante, aucune poursuite ne sera diligentée par l’Université...

Si cette affaire semble se dégonfler et ressemble de plus en plus à un règlement de compte qui se détourne du droit, cette intervention de Thomas Clay n’est pas sans rappeler la fameuse citation de Georgina Dufoix

« Responsable mais pas coupable ».

Arash Derambarsh a déposé plainte pour cyberharcèlement et atteinte à la RGPD auprès des Procureurs de la République du Tribunal Judiciaire de Paris, Rémy Heitz, et de du Tribunal Judiciaire de Nanterre, Catherine Dénis contre le compte anonyme « Thèse et Synthèse ». Compte Twitter anonyme qui semble regrouper une sorte de Ligue du LOL avec deux professeurs et un élu local de Courbevoie.

Il a également fait appel de la décision du conseil disciplinaire de la Sorbonne auprès du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER).

 

Contacté par nos soins, Thomas Clay, n’était pas disponible pour répondre.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Dysfonctionnements à la Sorbonne : « Responsable mais pas coupable » pour Thomas Clay

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-