Economie du déconfinement: les produits “stars” de l’après 11 mai

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Economie du déconfinement: les produits “stars” de l’après 11 mai

Publié le 28/04/2020 à 09:48 - Mise à jour à 15:22
clausabraham / Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

La fin progressive du confinement prévue pour le 11 mai et la reprise de l’activité économique commencent à dévoiler les préoccupations de ce nouveau contexte inédit, avec des mesures d'hygiène et de distanciation spécifiques pour éviter les contaminations. Certains entrepreneurs tentent de s’y adapter, pour rester pertinents dans un monde qui ne revient pas à la normale pour l’instant. Des fabricants et entreprises se lancent donc dans l'innovation et la débrouille, nécessaires pour s’adapter à des circonstances jamais vécues. Des équipements pour sécuriser les lieux de travail, des thermomètres connectés pour garder un oeil sur le risque d’une nouvelle épidémie, ou des nouveaux accessoires de protection (gants, masques, ... ). Nous faisons le tour des services et produits qui seront les stars du déconfinement, et vont nous accompagner dans cette nouvelle étape après près de deux mois de confinement.

Le plexiglas, le produit star de la distanciation sociale

La demande de protections de comptoirs en plexiglas a déjà explosé en France. Les délais de livraison ont commencé à s'allonger et les distributeurs craignent la pénurie de matière première. Le plexiglas est venu au secours de nombreux services pour improviser des parois souples et transparentes permettant de compartimenter les espaces et ainsi protéger les clients et vendeurs dans les commerces. Il est aussi massivement utilisé dans le secteur hospitalier, du transport, et les ambulances, camions de pompiers, véhicules de sécurité et d'intervention ont déjà intégré ce système de distanciation.
Le constructeur de véhicules utilitaires, Gruau, par exemple, a su s’adapter à ce nouvel environnement en lançant « Protect Man », un système de cloisonnement sanitaire de la cellule ha bitable permettant à chaque occupant d'avoir son propre espace isolé, sans contact avec les autres passagers.  Ce n'est pas sans rappeler les Black Cab, taxi londoniens ou l'ancien temps ou le chauffeur était séparé des passagers par une paroi vitrée.

Les thermomètres connectés avec une système d'alerte pour les nouvelles vagues de grippe ou de virus

Pendant le déconfinement, et même probablement bien après la fin de cette épidémie, les salariés seront bien plus réticents à se rendre au bureau en cas de risque de contamination. Le premier réflexe sera donc une nouvelle habitude: vérifier sa température de manière systématique, pour éviter d’aller travailler en cas de fièvre. Les thermomètres connectés pourront donc être très utiles pour centraliser les données provenant de la prise de la température et ainsi prévenir de nouvelles poussées de virus. L’entreprise californienne Kinsa produit des thermomètres connectés et analyse les données anonymisées de ses usagers. Ceci lui permet d’élaborer et de diffuser une carte météo de la santé, qui permet de voir si nouvelle vague de grippe, du coronavirus ou d’un autre virus survole notre périmètre. Les thermomètres connectés devraient donc voir leur utilisation exploser lors de la reprise de l’activité, qui impose une vigilance nouvelle.

Collection printemps-été: les gants et masques comme accessoires de mode

Les masques de protection “fashion” sont déjà partout, et c’est maintenant au tour des gants, qui sont aussi des accessoires d’hygiène, de prendre d’assaut le secteur textile et de la mode. La manufacture Agnelle de Saint-Junien, qui avait l’habitude de travailler le cuir,  s’est reconvertie aux gants en tissus qui protègent du virus, tout gardant son style chic et frais.
La matière la plus légère a été choisie pour pouvoir porter les gants le printemps et même l'été. Les gants sont bien sûr équipés de pastilles permettant de naviguer facilement sur les écrans tactiles. De nombreuses célébrités et mannequins intègrent les gants de protection à leur style vestimentaire, et des entreprises produisent des gants jetables couleur peau, avec des ongles, ou de toutes les couleurs…

C’est donc certain, les gants vont être l’accessoire fashion de l’été!
 

L’Impression 3D en première ligne: personnalisation, uberisation, et anti-gaspillage

Les entreprises d'impression 3D, fabricants d’imprimantes 3D ou de matériaux d’impression surfent aussi sur la vague des nouveaux usages apparus lors du confinement. Dès le début de la pandémie, ils se sont engagés auprès des hôpitaux pour assurer l'approvisionnement en visières, masques et pièces pour fabriquer des respirateurs. Mais l’impression 3D a aussi permis de proposer des offres adaptées au post-confinement à destination du grand public.
Copper3D, un fabricant de matériaux d'impression, a mis en ligne le modèle d’impression d’un masque N95, démocratisant ainsi la fabrication de masques à la maison. Une start-up montpelliéraine, AnatoScope, va encore plus loin, en proposant des masques en impression 3D adaptés à l'anatomie de l’utilisateur patient, comme une vraie prothèse faciale.
On observe aussi un phénomène “d’uberisation” de l’impression 3D, avec des plateformes en ligne qui mettent  en lien des imprimeurs 3D avec des particuliers, écoles ou entreprises.

Mais l’utilisation la plus durable de l’impression 3D est celle de l’impression des pièces détachées qui permet de réparer et donner une deuxième vie à nos objets. La rupture brutale des chaînes d’approvisionnement transnationales a fait émerger des initiatives locales de récupération et de réparation,  secteur qui va se voir fortement renforcé suite à l’adoption de  la loi « anti-gaspillage ». Cependant, il reste à définir par décret quelles catégories de biens seront concernés. A partir de 2022,  la loi prévoit que le fabricant devra « fournir aux vendeurs professionnels ou aux réparateurs, agréés ou non », le « plan de fabrication » d’une pièce détachée  indispensable mais indisponible sur le marché, ce qui accéléra encore plus le secteur de la réparation.

Le déconfinement est un nouveau mode de vie, dans lequel certains produits et services seront indispensables, et deviendront peut-être la norme à long terme.

Êtes-vous prêts pour le plexiglas partout, les thermomètres au bureau, les gants à la plage et l’impression 3D à la maison?

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La rupture brutale des chaînes d’approvisionnement transnationales a fait émerger des initiatives locales de récupération et de réparation

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-