Feu orange pour les vacances en France

Feu orange pour les vacances en France

Publié le 15/05/2020 à 09:38 - Mise à jour à 14:45
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
« Les Français pourront partir en vacances en juillet et août », a déclaré hier Edouard Philippe. Sous réserve toutefois de l’évolution de la situation sanitaire et de restrictions locales.
 
Voilà donc les Français invités à réserver leurs vacances d’été, en métropole comme en outre-mer, le premier ministre ayant souligné que « les professionnels garantissent un remboursement intégral dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances ». 
 
Dans la foulée, la SNCF a annoncé l’ouverture des réservations pour les mois de juillet et août, mettant en vente 50 % des billets dès ce vendredi matin. 
 
Cet encouragement à réserver ses vacances accompagne les annonces d’aides exceptionnelles au secteur du tourisme,
de l’hôtellerie et de la restauration, un « fleuron national » qui représente 8 % du PIB et plus de deux millions d’emplois. 
 
Quelles conditions sanitaires ? 
 
Ce plan à 18 milliards d’euros inclut un dispositif de prêts garantis Etat saison sur la base du chiffre d’affaires de trois meilleurs mois de 2019, des reports d’échéances de crédits, des exonérations de cotisations patronales ou encore un programme d’investissements porté par Bpi France.
 
Mais la question qui reste sur toutes les lèvres, professionnels comme touristes, est bien celle de la réouverture, et dans quelles conditions : les piscines des campings et des hôtels seront-elles ouvertes ? Qu’en sera-t-il des lieux culturels et de loisirs ? Pourrons-nous manger en bord de mer, lézarder sur la plage, fréquenter un parc d’attraction ?
Ces interrogations restent pour l’heure sans réponse. 
 
Les restaurants le 2 juin ? 
 
Pour les cafés et les restaurants des départements classés verts, la date du 2 juin a été avancée, mais doit être confirmée dans la semaine du 25 mai. Afin de soutenir cette réouverture, et la demande, un relèvement du plafond des titres restaurants à 38€ a été acté, avec possibilité de les utiliser le week-end. 
 
Toutes les inquiétudes des professionnels ne sont pas levées pour autant, en particulier en ce qui concerne les protocoles sanitaires, toujours en cours d’élaboration. L’UMIH – Union des métiers des industries de l’hôtellerie – fait ainsi valoir une « ligne rouge : imposer 4m² de distanciation dans les restaurants ».
Cette condition pourrait en effet pousser nombre d’établissements à ne pas rouvrir.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les Français sont invités à réserver leurs vacances pour juillet et août

Fil d'actualités Société