Immobilier ancien à Paris au 1er trimestre : baisse des demandes et hausse des prix !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Immobilier ancien à Paris au 1er trimestre : baisse des demandes et hausse des prix !

Publié le 30/05/2020 à 10:07 - Mise à jour à 17:29
FRED DUFOUR / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La chambre des notaires du Grand Paris a publié son étude statistique sur le marché immobilier en Ile de France pour le 1er trimestre 2020.

Les effets de la crise sanitaire ne se font pas encore sentir, même si les résultats doivent être analysés avec circonspection. En effet, les ventes réalisées pendant cette période ont été initiées à la fin de l’année 2019, et le délai entre l’envie d’investir et la signature définitive du contrat de vente explique ce décalage.

Une baisse des transactions dans l’ancien à Paris mais une hausse des prix

Le nombre de transactions dans l’immobilier ancien à Paris  a baissé de 22 % sur le premier trimestre. La Chambre des Notaires souligne cependant que le 1er trimestre 2019 était une période exceptionnelle, puisqu’elle marquait un  effet de « rattrapage » après une fin d’année 2018 marquée par les Gilets Jaunes.

En 2020, ce sont les manifestations contre la Réforme des Retraites, en fin d’année 2019, qui peuvent expliquer ce phénomène de « rattrapage ».

En revanche, il s’avère que malgré cette baisse de la demande, les prix de l’immobilier ancien à Paris continuent de croitre avec une hausse de 2.3 % sur les 3 premiers mois de l’année (au cumul, la hausse sur l’année aura été de 8 %).

C’est donc un constat en trompe-l’œil qui est dressé par les notaires de Paris, qui s’attendent à ressentir l’impact de la crise économique et de la hausse du chômage dans les mois à venir.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les ventes dans l'ancien à Paris pour le 1er trimestre

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-